L'actualité en continu du pays de Brive


Une équipe du lycée Cabanis en finale des Olympiades à Paris

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur1pano

Le lycée Cabanis était une nouvelle fois bien représenté aux Olympiades des sciences de l’ingénieur: 22 élèves de Terminale S pour 7 projets. Un seul a passé la sélection académique à Limoges et se retrouvera en finale nationale le 18 mai prochain à Rueil-Malmaison. Il s’agit d’un compacteur de canettes réalisé entièrement en matériaux de récupération et répondant au joli nom de… R2D2.

 

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur2Il ne stridule pas comme le célèbre robot de Star Wars, mais il en a la forme ovoïde. C’est sans doute ce qui a poussé ses concepteurs, quatre élèves en Terminale S-SI (Sciences de l’ingénieur), à l’affubler officieusement de ce surnom. “C’est un Robot Réducteur De Déchets… un R2D2”, argumentent-ils. Plus sérieusement, leur compacteur de canettes a raflé le trophée académique le 27 avril dernier devant bien d’autres concurrents tout aussi inventifs, passant ainsi le premier filtre dans cette sorte de concours Lépine des lycées. Les projets réalisés par les équipes doivent intégrer des travaux expérimentaux pluri-technologiques dans le domaine des sciences de l’ingénieur.

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur4“Il n’est pas forcément beau, mais il a impressionné le jury”, racontent Maxime, Marvin, Hugo et Thomas, très fiers de leur “bébé” en phase avec la problématique environnementale.

“C’est un des enjeux du 21e siècle. Nous avons voulu apporter une solution à la réduction des déchets, d’autant que certaines communes font payer le ramassage au volume.” Un souci environnemental jusque dans la conception du compacteur: “Nous l’avons entièrement réalisé avec du matériel de récupération, ça nous a beaucoup aidé à convaincre”.

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur3Leur “bébé” ne paie effectivement pas de mine et pourtant il aplatit d’un bruit sec jusqu’à 8 canettes de 33cl d’un coup (ou leur équivalent, une solide boite de conserve), réduisant de 60% leur volume. “Il s’agit d’une cuve hermétique équipée d’un piston dans laquelle sont placées les canettes. Un aspirateur qui y est relié fait le vide.” La dépression exerce alors une force sur le piston qui pile les canettes. “Il faut 60kg de pression pour écraser une seule canette. Notre système a une force de 3600 newtons“, précisent ces graines d’ingénieurs.

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur6“Nous avons repris un ancien projet tenté il y a trois ans par d’autres élèves et nous l’avons amélioré en multipliant son rendement par 2,5.” Parallèlement à leur cursus, ils y ont travaillé pendant plus de 3 mois. “C’était motivant et ce projet compte avant tout pour le bac.”

Forts de ce trophée, les lycéens se sentent pousser des ailes pour l’échelon national. La concurrence sera bien plus dure entre les 80 équipes. “Le plus dur, c’est de trouver les bons arguments”, ne se découragent pas les 4 garçons. Déjà une belle récompense pour les élèves, mais aussi pour le lycée Cabanis habitué presque un an sur deux à décrocher un des deux titres académiques.

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur7

Cabanis olympiade de Sciences de l ingenieur5

 

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire