L'actualité en continu du pays de Brive


Une classe de CM1 se transforme en orchestre

Il y a encore deux mois et demi, 27 élèves de l’école La Salle ne savaient pas jouer d’un instrument. Ils forment pourtant aujourd’hui ce qu’on appelle un Orchestre à l’école. Un projet qui associe leurs enseignants et les professeurs artistes du conservatoire. Une première à Brive.

Orchestre à l’école est un dispositif d’envergure nationale qui, au travers d’une association du même nom, développe des orchestres en milieu scolaire, complétant et enrichissant ainsi l’éducation artistique et culturelle des élèves. “C’est un projet d’établissement que nous portions depuis deux ans”, explique Béatrice Pagegie, directrice de l’ensemble scolaire La Salle. Tout est parti d’un constat: “Sur nos 240 élèves, nous nous sommes aperçu que seulement 2 élèves fréquentaient le conservatoire.”

La situation sanitaire a quelque peu freiné l’élaboration du projet, mais l’école a obtenu l’accord en septembre dernier avec une prise en charge par l’Éducation nationale de la moitié de l’achat du parc instrumental qui se montait à 26.000 euros. “Pour les 13.000 euros restants, nous avons fait appel aux dons et à nos fonds propres.” Un reconfinement plus tard, les enfants ont pu enfin en janvier commencer à travailler. “Nous leur avons annoncé qu’ils allaient faire partie d’un orchestre en leur offrant un spectacle musical.”

Cet orchestre à vent et percussions rassemble tout une classe de CM1 et 4 élèves en situation de handicap. Chaque semaine, les écoliers ont une heure de pupitre et une heure d’orchestre. La première se déroule au conservatoire de Brive à proximité de l’établissement, la seconde à l’école. Le dispositif s’appuie en effet sur un fort partenariat entre les enseignants de part et d’autre.

“Certains élèves n’avaient jamais écouter un instrument. Avant qu’ils choisissent le leur, nous leur avons présenté la diversité des pupitres”, retrace Ludovic Marchioro, référent côté conservatoire. “Tant qu’on a pas soufflé dedans, on ne sait pas ce que ça donne. Nous leur avons aussi montré que l’instrument était d’abord le prolongement du corps, nous avons travaillé autour de la voix, de la respiration, de l’expression corporelle. C’est une approche habituelle pour tout instrumentiste, mais là il a fallu s’adapter car ils sont tout de suite dans le bain du collectif de l’orchestre. Il n’y a pas eu d’apprentissage solfégique. Nous travaillons le son et lorsque nous en avons besoin, nous insérons des éléments de grammaire musicale. C’est vraiment une aventure collective.”

On bouscule tous les codes, c’est une aventure pour tout le monde, maitresses comprises qui apprennent elles aussi un instrument”, rebondit  Christophe Des Longchamps, professeur d’éducation musicale à La Salle. Chaque  élève s’est vu confier un instrument qu’il doit jouer et entretenir: flûtes, hautbois, clarinettes, bassons, saxophones, cors, trompettes, trombones, saxhorns et percussions. “On essaie de faire découvrir aux jeunes leur sonorité de pupitre, l’écoute de l’autre. Au delà de la musique, il y a le vivre ensemble, le travail en commun, l’acquisition d’une autonomie… Toutes ces compétences acquises au sein de l’orchestre, dépassent le cadre musical et rejaillissent sur les autres matières.”

Déjà mis en œuvre à Objat et Allassac, l’Orchestre à l’école est lancé pour la première fois à Brive. Un enjeu pour le conservatoire qui peut ainsi rayonner différemment sur la ville. “Un conservatoire élargi” pour son directeur Eric Sobczyk. “Cette initiative correspond à la mission de la Ville de Brive de démocratiser la culture, ici la musique. Surtout, ce n’est pas seulement un projet culturel, mais éducatif et social qui apprend le respect de l’autre“, souligne Anne Colasson, conseillère municipale déléguée en charge des enseignements artistiques.

Première échéance pour ces élèves visiblement radieux comme ils le disent “d’apprendre un instrument et de jouer ensemble”,  l’inauguration en octobre de l’orchestre qui pourra l’an prochain aborder très sérieusement l’apprentissage d’un répertoire.

 

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire