L'actualité en continu du pays de Brive


Une après-midi pour en savoir plus sur Parkinson

Ce jeudi 14 avril, de 14h30 à 17h à l’’Espace Chadourne, venez vous informer et échanger dans le cadre de la journée mondiale de la maladie Parkinson. Ce moment est proposé par le comité Corrèze France Parkinson avec le service de neurologie du centre hospitalier de Brive.

Parkinson, une maladie grave et fréquente encore mal connue, c’est ce que révèle une double enquête menée auprès du grand public et des patients. La prédominance d’idées reçues tenaces, ajoutée à la complexité du parcours de prise en charge pointée du doigt par les malades, rendent la vie avec Parkinson toujours aussi difficile. Les Français n’ont en effet pas conscience que la maladie de Parkinson est une maladie relativement fréquente. Seuls 16% des sondés connaissent sa prévalence qui est de 1 adulte sur 250 en France. Très souvent Parkinson est d’ailleurs assimilée à une maladie rare. Or c’est celle maladie qui connaît la croissance la plus rapide au monde, en raison notamment du vieillissement de la population. D’ici 2040, elle devrait atteindre près de 500 % d’augmentation en 50 ans.

Parkinson, la plus inconnue des maladies connues

Le grand public assimile la maladie aux tremblements, alors même que près d’un tiers des personnes qui en sont atteintes ne tremblent pas. Deux autres signes moteurs les plus caractéristiques de la maladie sont eux assez largement ignorés: la lenteur dans les mouvements qui concernent près de 90% des patients et les sensations de raideurs qui concernent également une très large majorité, 85%. S’en parler des douleurs intenses, de la fatigue extrême pu des troubles du sommeil. Quant aux gestes incontrôlés, également appelés dyskinésies, auxquels sont sujets certains malades, ils ne sont pas liés à la maladie elle-même mais sont la conséquence du traitement. Certains confondent même Parkinson et Alzheimer…

Bref, cette après-midi a ainsi pour but de faire tomber quelques unes de ces idées reçues. Et de mieux informer, pour une meilleure prise en charge et surtout une meilleure compréhension des malades, de leur parcours de soins très évolutif et des bouleversements auxquels ils doivent faire face au quotidien.

Le programme de cette rencontre s’articulera autour d’une prise en charge non-médicamenteuse de la maladie. La réunion sera animée par le docteur Olivier Colin (CH de Brive et centre expert Parkinson du CHU de Limoges). On parlera sophrologie, méditation, gymnastique, marche nordique et danse avec divers intervenants.

Informations complémentaires auprès du Comité 19 de France Parkinson: Corinne Bélair au 07.65.77.46.91 ou comite19@franceparkinson.fr. Et un site: franceparkinson.fr. Vous pouvez découvrir le sport de campagne ci-dessous ainsi qu’une vidéo explicative sur la maladie.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire

seize − deux =