L'actualité en continu du pays de Brive


Un triathlon universitaire sous un soleil implacable

départ S championnat u

L’incontournable Triathlon du pays de Brive qui s’est déroulé tout le week-end autour du lac du Causse, a rassemblé environ 500 triathlètes de tous âges. Il s’est achevé, et c’était une première pour le club Brive Limousin triathlon organisateur, par un championnat de France universitaire distance S. Le Montpelliérain Arthur Horseau et la Niçoise Justine Guerrard se sont imposés en beauté, avec respectivement 1’15 et 2’11 d’avance sur leur suivant.

Arthur Horseau« La victoire, c’était l’objectif. J’ai fait une course parfaite et je repars avec le titre. » Le champion universitaire ne contenait pas sa joie à la conclusion de ce triathlon S (750m natation, 20km vélo et 5km course à pied). Le niveau était relevé et le mercure qui a dépassé les 30° a d’autant plus éprouvé les organismes. « C’était très dur, il faisait très chaud et pas d’air », reconnait le champion qui, aussitôt la ligne franchie,  se sera immergé dans l’eau du lac pour faire tomber la température. D’emblée, il lui aura fallu batailler sévère avec un départ natation de plus de 200 triathlètes au coude à coude. « C’était très bousculé , je suis sorti un peu juste mais j’ai attaqué dès le début du vélo et au 5e km j’étais en tête. En course, je suis parti très vite. » De quoi tenir éloignés ses suivants pour finir en 1h02’09 ». Le Montpelliérain savoure sa victoire avant de replonger dans le Grand prix D2 (le championnats de France des clubs) avec une 3e étape à Metz dimanche prochain. « J’ai envie de me faire plaisir jusqu’à la fin de la saison. »

Justine Guerrard et Arthur HorseauBelle conclusion aussi pour Justine Guerrard qui décroche le titre féminin en 1h12’21 ». « Je suis très contente. Mon objectif était de finir dans les 3 premières, alors le titre !… Je ne suis pas très bonne en nage, mais le parcours vélo avec des bosses me convenait parfaitement. » Pour elle aussi, l’objectif va rapidement être recentré sur le Grand prix D1 où son équipe d’Issy-les-Moulineaux se classe en tête.

sophie DouziechDéception par contre pour Sophie Douziech, l’universitaire du BLT engagée dans ce championnat. Elle se classe malheureusement 4e, la « plus mauvaise place », a-t-on coutume de dire. « Je suis déçue bien sûr, mais je ne regrette rien, je ne pouvais pas aller plus vite pour rattraper Jessica (Jessica Leroux qui finit 3e, NDLR). » L’étudiante à l’INSA Toulouse qui courait aux couleurs de son club briviste a apprécié le « site génial » et ne regrette pas le déplacement: « Le parcours vélo est très beau, même si on n’a pas trop le temps de regarder. » Objectif pour elle désormais: le champion de France d’aquathlon en juillet puis la 3e étape du Grand Prix D1 d’Embrun en août avant de s’envoler pour l’étranger.

Ce championnat universitaire open a clôturé cette 23e édition du TPB qui ne comptait pas moins de 7 épreuves pour tous les âges et tous niveaux sur les deux jours. La météo aidant, la manifestation a rassemblé un large public sur les plages du lac, plages préalablement nettoyées par les jeunes du Brive triathlon dans le cadre d’une opération « Initiatives océans ». La manifestation bénéficie d’ailleurs du label Triathlon durable 2 étoiles. A noter également l’apparition cette année d’une nouvelle épreuve plus « nature », sur les distances d’un S mais en VTT. Un Cross triathlon au parcours plutôt « costaud » aux dires des participants et qui a déjà su se forger une solide réputation.

14483563661_a3385b76e4_b

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

6 + treize =