L'actualité en continu du pays de Brive


“Un silence” en ciné-thé ce vendredi

Un silence, le film de Joachim Lafosse avec Daniel Auteuil et Emmanuelle Devos, est à l’affiche du premier ciné-thé de l’année, vendredi 23 février à 14h au cinéma Rex. La formule est simple: une film + une rencontre + un thé gourmand. Le tout à 3,70 euros pour les plus de 60 ans. Mais la séance est ouverte à tous.

C’est un film sur le lourd poids des secrets de famille, sur ce que chacun fait avec la honte, la culpabilité et le silence. En apparence, Astrid, grande bourgeoise mariée à un avocat renommé, a tout pour être heureuse, mais elle passe le plus clair de son temps chez elle, dans la pénombre. Pourquoi parle-t-elle si peu, à l’opposé de son époux François qui défend les victimes d’un pédocriminel défrayant la chronique, et qui s’adresse sans cesse aux journalistes rassemblés devant la grille de leur propriété?

Parce qu’elle tait un lourd secret de famille tandis que son fils Raphaël qui vit encore chez eux, découvre chaque jour l’horreur qui touche son propre clan. Astrid sait : son mari passe des heures à consulter des sites pédopornographiques, et, pire, il a, il y a longtemps, agressé sexuellement le jeune frère de son épouse.

Le réalisateur Joachim Lafosse a écrit le scénario à partir d’un fait divers glaçant lié à l’affaire Dutroux. Victor Hissel, l’ancien avocat des parents de Julie Lejeune et Mélissa Russo tuées par Marc Dutroux en 1996, a été mis en cause en 2007 pour détention d’images pédopornographiques. Il a été condamné à 10 mois de prison ferme. Autre caractéristique de cette affaire : le fils Hissel, Romain, a poignardé son père à plusieurs reprises en 2009, le blessant gravement. Il n’avait pas supporté que son père, qui était un symbole de la lutte contre les violences sexuelles en Belgique, ait lui-même des penchants pédophiles.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

11 − trois =