L'actualité en continu du pays de Brive


Un nouvel exploitant pour les bus de l’Agglo

L’Agglo de Brive a attribué hier soir à RATP Dev le contrat d’exploitation et de maintenance du réseau de transport urbain Libéo pour une durée de 7 ans, à partir du premier septembre prochain. Objectif pour le nouveau délégataire de service public: moderniser le réseau et le rendre plus attractif. Et ainsi encourager les usagers à limiter l’utilisation de leurs voitures individuelles.

RATP Dev est une filiale du Groupe RATP, troisième opérateur mondial de transports urbains. En adoptant mardi 2 avril ce nouveau délégataire, l’Agglo de Brive souhaite dynamiser son réseau Libéo et le rendre plus accessible à tous. La nouvelle offre se traduira par des lignes mieux interconnectées avec les autres modes de transport, notamment avec davantage de lignes desservant la gare SNCF. De plus, les zones d’habitation et les bassins d’emploi seront desservis plus fréquemment ainsi que les boulevards de la seconde couronne tels que les boulevards Louis Blanc, Dr Marbeau, Clémenceau, Brune, Amiral Grivel et Voltaire. La commune de Varetz et le lac du Causse seront désormais intégrés au réseau de lignes régulières.

Un parc totalement vert d’ici à 2030

“Les habitants bénéficieront notamment d’un service de transport à la demande largement amélioré couvrant les 48 communes de l’agglomération”, déclare son président Frédéric Soulier. “Cette offre permettra des déplacements vers les principaux points d’intérêt du territoire toute la journée du lundi au samedi, à raison de 8 ou 9 allers-retours selon les zones, avec une réservation possible jusqu’à 2 heures avant le départ. Le service Libéo à la demande, mutualisé avec le service Libéo Accessible pour les personnes à mobilité réduite, intègre également un service spécifique Libéo Emploi pour les déplacements sur le pôle urbain tôt le matin et tard le soir, et un service disponible le dimanche soir.”

L’offre prévoit également un service d’autopartage avec 4 véhicules à Brive, Objat et Allassac, ainsi qu’un service de covoiturage sur l’ensemble du territoire. Enfin, la flotte de véhicules sera largement verdie puisqu’en fin de DSP, 100% des services commerciaux des lignes régulières seront effectués par des véhicules fonctionnant à l’électricité, au BioGNV ou au B100. Une transition qui roule !

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

treize − onze =