L'actualité en continu du pays de Brive


Un nouveau magasin de jeux de société à Brive

Gilles Masclef, 39 ans, vient d’ouvrir une boutique spécialisée dans les jeux de société, Le Gobelin, 13 rue Charles-Teyssier, à Brive. On peut y retrouver environ 1200 titres de jeux entre autres…

Ce Briviste a déjà monté une première boutique de jeux de société à Sartrouville dans les Yvelines, il y a 8 ans. « De retour sur Brive et plutôt que d’ouvrir une boutique dans mon coin, je me suis rapproché de Quentin Vincent du Pot O’ jeu, magasin qui était situé 9, rue Saint-Martin à Brive et qui était dans le même domaine que moi. On a discuté du projet pendant deux ans à peu près. Je suis arrivé à Brive, je lui ai acheté son stock et il est maintenant salarié ici. J’ai ramené du stock de mon magasin de Sartrouville et mon expérience. On est plus fort à plusieurs», explique Gilles Masclef.

« Avec 98 fournisseurs et environ 1200 titres, j’adapte mes commandes à mes clients ou du moins, je peux leur soumettre des jeux qui pourraient les intéresser. Je fais une offre personnalisée en quelque sorte et originale car je ne fais pas les jeux de sociétés classiques, que l’on trouve dans les grandes surfaces », assure le patron de la boutique. « C’est un peu comme un caviste qui propose un vin au goût de son client. »

Gilles Masclef a toujours voulu monter un magasin de jeux de société, au moins depuis ses années de lycée à d’Arsonval. « Je voulais vivre du jeu de rôle donc vendre du jeu de rôle », raconte ce passionné.

« Les jeux de rôles ont une histoire chaotique. Parfois interdits dans les établissements scolaires, ceux qui faisaient des jeux de rôles étaient souvent mal vus. Or on s’est aperçu que les gamins qui faisaient ce genre de jeux, lisaient, s’amusaient tout simplement… », assure Gilles.

Depuis quelques années, les jeux de société sont revenus à la mode. Comment expliquer ce phénomène ? « A mon avis, c’est en partie par l’émergence des boutiques spécialisées. Dans les années 1990, les adultes ont commencé à dire qu’ils jouaient et donc ils ont voulu acheter des jeux. Ces mêmes boutiques avaient besoins de se démarquer des grandes surfaces qui vendaient depuis 30 ans les mêmes jeux. Tout un système s’est alors mis en place. « Il faut savoir qu’un tiers des jeux qui sortent dans le monde sont français. Il y a une véritable French touch un peu comme en musique », témoigne Gilles Masclef.

Avec le confinement, tout s’est encore plus accéléré. Toutes les générations s’y mettent ou s’y remettent. « Depuis l’ouverture, j’ai eu des trentenaires mais aussi des seniors, ce n’est plus du tout réservé aux enfants. »

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 19 h. Infos sur legobelin.fr. Facebook.

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire