L'actualité en continu du pays de Brive


Un mécénat sur la même longueur d’ondes

Pascal Rougié d'Hifidylle et Jean-Marc Comas, adjoint au maire en charge de la culture

Le musée Labenche se prête une nouvelle fois au mécénat culturel. Ces vendredi 29 et samedi 30 avril, le magasin Hifidylle y trouvera écrin à son salon anniversaire pour présenter du matériel hi-fi et home cinéma haut de gamme. L’opération permettra parallèlement à la Ville de financer l’exposition Fernando Costa proposée cet été au Garage.

 

C’est un fait: avec la baisse sensible des dotations de l’Etat, les collectivités locales doivent faire preuve d’ingéniosité pour maîtriser leurs dépenses et diversifier leurs recettes afin de pouvoir financer leurs actions. Brive n’échappe pas à la règle. La Ville a d’ailleurs déjà eu recours au mécénat. Par exemple fin 2013, avec une marque de renom pour la première exposition du Garage, judicieusement intitulée “Sur la route”.

hifidylle musee1panoUn an plus tard, la société d’actifs naturels Silab avait elle aussi oeuvré pour la restauration d’un tableau du musée. Et si on cherche bien, dans les années 80 déjà, une exposition avait également bénéficié de la manne du groupe cosmétique Sothys. Comme les temps sont durs, ces actions vont aller en grandissant. Tant et si bien que le conseil municipal a pris en mars dernier les devants en adoptant une délibération pour structurer ces formes de mécénat. “C’est quelque chose que nous voulons développer, qu’il nous faut formaliser, tout comme former le personnel”, explique Jean-Marc Comas, maire-adjoint en charge de la culture.

Car pas question pour autant de faire n’importe quoi comme de se vendre au tout venant. “Il faut que ça reste cohérent avec le côté patrimonial du lieu“, assure la directrice du musée Françoise Augaudy. “Que ça fasse sens”, dit-on aujourd’hui. Car si les entreprises se voient valorisées en s’associant à l’image du musée qu’elles financent, celui-ci ne doit pas voir son prestige terni. Logique.

Avec Hifidylle, il y a en l’occurence corrélation. Son propriétaire Pascal Rougié voulait marquer les dix ans d’existence de son magasin sur le boulevard du Salan. “Je voulais proposer un événement symbolique en dehors du magasin et ouvert à tous. Le cadre du musée ajoute au côté noble de la profession.” Pendant deux jours, Pascal Rougié va donc installer son matériel haute-fidélité et home cinéma, en exposition ou en démonstration, dans trois salles du premier étage au musée, celles des tapisseries et celle des monnaies, avec accès gratuit. “Il y aura du plus simple au plus hors-norme, des marques prestigieuses, du matériel qu’on ne trouve que dans une dizaine de lieux en France. Je vais faire venir des produits exceptionnels qui font rêver.” Notamment côté image, l’un des tout nouveaux appareils en Europe, un lecteur BlueRay ultra HD 4K qui met le format professionnel dans le grand public. Bref, des objets de prestige dans un lieu de prestige. A découvrir ces vendredi et samedi au musée de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h.

Infos au 05.55.23.66.17.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire