L'actualité en continu du pays de Brive


Un jumelage bien vivant avec Sikasso

Éducation, enfance, santé, forage de puits… le jumelage coopération s’appuie sur des actions concrètes. Une délégation briviste revient du Mali où elle a pris le pouls de cette belle amitié de 35 ans cette année. Pour vous mobiliser, à noter une séance cinéma au Rex jeudi 20 avril au profit de l’orphelinat Capema.

 

Les projets solidaires avec la deuxième ville du Mali ne manquent pas, qu’ils soient à court, moyen ou plus long terme. La mission était donc particulièrement dense pour les 4 membres de Brive-Sikasso, l’association conventionnée par la Ville pour conduire ce jumelage. Il s’agissait en premier de réceptionner les deux camions, l’un frigorifique, l’autre de ramassage des ordures ménagères, partis de Brive en décembre dernier (lire notre article en cliquant ici) avec à leur bord du matériel médical, informatique, vêtements, livres…

« Notre philosophie est de répondre à des besoins identifiés sur place par des projets conçus ensemble », rappelle le président Michel Blancher. Ce « respect mutuel, seul susceptible de mobiliser les énergies et les intelligences » a séduit le nouveau maire Kalfa Sanogo. Natif de Sikasso, cet ingénieur de 67 ans au solide CV – il fut le plus jeune directeur de l’institut polytechnique rural avant de mener une carrière internationale notamment au sein du Programme de développements des Nations unies (PNUD) puis de redresser la CMDT (Compagnie malienne des textiles) -, se dit très soucieux du « rôle central de l’éducation pour transmettre les savoirs et compétences, s’ouvrir sur le monde, lutter contre toutes les ignorances et les replis ».

Les projets auprès des écoles et lycées vont donc se poursuivre, principalement dans la fourniture de matériels scolaires, et en maintenant « un partenariat privilégié avec l’école des déficients auditifs qui regroupe plus d’une centaine d’enfants ». Nouveauté cette année, la mise en place d’un « appareillement », des échanges entre deux classes dans chaque ville, l’une en CM2, l’autre en maternelle grande section. « Nous avons d’ailleurs rapporté des dessins et courriers d’enfants et le projet ne devrait pas tarder à démarrer », commente Michel Blancher. ” Les élèves pourront correspondre grâce aux ordinateurs livrés par le dernier convoi.”

Le soutien apporté à l‘orphelinat Capema tient particulièrement à cœur. « Il accueille actuellement 76 enfants. C’est l’un des deux seuls du Mali et il y a d’énormes besoins”, témoigne Dominique Fournial. “Il s’agit notamment de refaire le toit du préau détruit par l’hivernage. Les bénéfices de la soirée au cinéma Rex du jeudi 20 avril à 21h, iront d’ailleurs au profit de cet orphelinat.» Le film qui sera projeté au Rex est La Vie sur terre d’Abdelrrahmane Sissako, le réalisateur du très remarqué Timbuktu.

L’association joue aussi un rôle de levier dans l’économie locale en se portant garante pour des micro-crédits : « 23 projets portés par des associations de femmes en ont bénéficié. Elles nous disent que ces micro-crédits les ont significativement accompagné dans leurs activités de maraichage, de nettoyage… L’initiative Badenya de fabrique de savons a même pu se développer en entreprise sur 2 sites de production. » A plus long terme, il est également question d’une mise en relation d’un axe économique entre les deux villes par l’intermédiaire de leurs chambres consulaires. Dans le registre des gros travaux, les études hydrauliques sont quant à elles en cours pour le forage de 3 puits, « nous espérons en réaliser au moins un en 2017 ».

Dans le domaine de la santé, les besoins en tout sont cruciaux. L’hôpital a reçu les 2 respirateurs très attendus. La délégation a également fait le tour des 10 centres de santé (CESCOM) répartis dans les quartiers pour prioriser les demandes, en matériel ou en réfection de toitures qui ont pâti pendant l’hivernage. Les visioconférences vont pouvoir enfin démarrer sur des thèmes ciblés. La formation passe aussi par l’accueil actuellement et pendant tout le mois de mars à l’hôpital de Brive d’une pédiatre et d’un infirmier en bloc opératoire. Tous deux seront donc présents pour l’assemblée générale de l’association, vendredi 31 mars. Tout comme le directeur des services techniques de la mairie de Sikasso en visite deux semaines dans différents services municipaux et d’environnement. Ils seront également rejoints le jour J par le nouveau maire, son deuxième adjoint et le directeur de l’hôpital de Sikasso. « S’écouter pour avancer, s’inspirer pour se surpasser », comme le suggère la revue Tam Tam de l’association.

Infos au 05.55.92.11.83 et sur brive-sikasso.com.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire