L'actualité en continu du pays de Brive


Un joyeux repas d’intégration aujourd’hui au campus

Ce midi, c’était garden party ensoleillée sur le campus de Brive. Fajitas ou pâtes bolo au menu de ce déjeuner décontracté offert au millier d’étudiants fréquentant le site. Une manière de leur souhaiter la bienvenue et de leur montrer les services dont ils peuvent bénéficier.

Contrairement à celle de l’an dernier, cette troisième édition du repas d’intégration a bénéficié d’un soleil radieux. Côté menu, des plats préparés par le groupement de producteurs locaux La Dépaysante. Assiettes en main, les étudiants ont ainsi pu s’égayer sur le site et flâner à travers les stands dressés de part et d’autre de la rue Jules-Vallès le temps de la pause méridienne.

Les services universitaires, municipaux et de plusieurs associations présentaient leurs activités participant à la réussite et au bien-être de la vie étudiante. Épicerie sociale, scène nationale L’Empreinte, Grive la Braillarde, Les Lendemains qui chantent, le service de l’enseignement de la Ville, la Ressource gaillarde… de quoi glaner de bons plans pour le reste de l’année.

“C’est devenu petit à petit un beau campus“, soulignait Isabelle Klock-Fontanille, présidente de l’université de Limoges. “Les relations sont excellentes avec la Ville qui nous accompagne financièrement.” Étaient d’ailleurs présents pour partager ce moment le maire Frédéric Soulier, son adjointe en charge de l’enseignement supérieur Sylvie Boël et la conseillère municipale Anne Colasson.

En dehors de Limoges, c’est le campus le plus dynamique. Brive est d’ailleurs le seul campus à organiser cette manifestation, les autres sites distants ne le font pas”, insiste la présidente.

Le campus briviste regroupe les filières universitaires GEII (Génie électrique et informatique industrielle), GEA (Gestion des entreprises et des administrations), STAPS (sports) et droit. Est venu se greffer juste à côté le pole santé avec ses formations d’infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de puériculture et préparateurs en pharmacie.

S’y concentrent ainsi plus de mille étudiants qui, pour les filières universitaires, partagent les mêmes amphis, la même bibliothèque, le même restaurant universitaire, des salles mutualisées… Des étudiants qui se côtoient, se croisent mais restent encore trop souvent cloisonnés dans leurs formations respectives. “En brassant toutes les composantes, ce repas d’intégration leur montre qu’ils appartiennent à une même communauté.”

 

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

3 × deux =