L'actualité en continu du pays de Brive


Un glacial ciné-concert réchauffé par le bois des violoncelles

Cine concert1pano

Malgré la pluie et le vent glacial, le ciné-concert organisé hier soir dans le cadre du festival du cinéma de Brive a réuni une petite centaine de spectateurs halle Brassens. Des spectateurs qui ont frissonné de froid et d’émotions devant la projection de Ménilmontant, mélodrame muet et rare de Dimitri Kirsanoff, accompagnée par un quatuor à cordes dirigé par le compositeur Laurent Levesque.

Cine concert5C’est devant un public emmitouflé et des violoncellistes à l’abri du vent glacial sous un chapiteau que le 11e ciné concert organisé à l’occasion du festival de cinéma de Brive, s’est tenu hier soir, halle Brassens. Jetant à intervalles réguliers un œil sur l’avancée du film, Laurent Levesque, compositeur de bandes originales notamment, et créateur du concert d’hier soir, a orchestré les 38 minutes de ce mélodrame noir et muet des années 1920. Les cordes vibrantes et touchantes des violoncelles répondant à la mélancolie et au lyrisme de ce film qui raconte le quotidien de deux orphelines s’installant à Paris pour gagner leur vie et dont l’environnement social va déterminer la destinée.

Cine concert4C’est en 1921 que Dimitri Kirsanoff a rencontré la jeune bretonne qui tient le rôle principale de Ménilmontant. Baptisée Nadia Sibirskaïa, elle va devenir sa muse et ils tourneront ensemble durant 8 ans. Elle incarne ici, comme souvent d’ailleurs, la femme fragile, trahie et abandonnée.

Tourné en grande partie dans les décors naturels du quartier malfamé à l’époque de Ménilmontant, ce film a été présenté hier comme offrant un “regard documentaire saisissant sur le Paris de l’époque, sa frénésie citadine”.

Cine concert3“Lyrique et mélancolique”, il avait rencontré un succès phénoménal au moment de sa sortie en 1926. Ce film est le deuxième de Dimitri Kirsanoff. Assez méconnu du grand public, “il a pourtant participé à développer l’avant-garde du cinéma français du début des années 1920“, a rappelé Elsa Charbit, déléguée générale du festival. “C’est un film très rare“, rareté à laquelle, une fois n’est pas coutume, le festival aura encore offert une visibilité.

La 13e édition du festival du cinéma de Brive se poursuit jusqu’à dimanche. Toutes les infos sur le site officiel.

Sur le festival, vous pouvez aussi consulter nos précédents articles:

Cine concert2

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire