L'actualité en continu du pays de Brive


"Un colloque à la fois très pointu et accessible à tous"

Les 25 janvier à l’hôtellerie Saint Antoine (complet) et 26 janvier au théâtre de Brive, les Treize arches organisent leur 4e colloque sur le thème du “Big Bang jusqu’à l’homme, coopération et associativité”. “Un colloque très pointu où de grands scientifiques, tous des vulgarisateurs, débattront dans une langue accessible au grand public“, tient à assurer Marie-Paule Baussan, chargée de programmation art, nature et science. Entrée gratuite. Réservation obligatoire au 05.55.24.62.22.

Il est des exemples d’associativité depuis les origines de l’univers jusqu’à nos jours: les particules qui forment les atomes, les atomes les molécules, les molécules les cellules, les cellules les êtres vivants et les êtres vivants qui s’organisent en symbiose ou en société. Des exemples qui prouvent que la lutte et la compétition ne sont pas les seules lois régissant la nature. Des solidarités et coexistences ont aussi joué un rôle dans l’évolution biologique: des champignons nourrissent les arbres, les lichens associent un champignon et des algues; des phénomènes associatifs lient aussi les individus dans le domaine des sociétés et de l’économie. C’est sur ce thème de la vie, entre guerre et paix, que ce colloque interdisciplinaire va se pencher, un thème encore peu creusé, un thème qui replonge jusqu’au Big Bang et qui s’annonce, sans mauvais jeu de mot, explosif.

Explosif car, d’abord, il risque de faire parler, et plutôt même débattre vivement les protagonistes, tous des scientifiques de haute voltige, à commencer par Jean-Marie Pelt et Marc-André Selosse, les instigateurs de ce thème auprès des Treize arches. Autour d’eux, un parterre de chercheurs, chimistes, biologistes, économistes, physiciens et anthropologues mais pas Hubert Reeves, qui était annoncé, mais qui pour des raisons de santé ne sera finalement pas là, remplacé par un jeune chercheur qui a été son élève: Hervé Dole.

Explosif aussi car “si le colloque n’a pas pour but de remettre en cause le darwinisme, il s’appliquera avec toute la prudence que cette remise en cause implique à l’amender en partie”, poursuit-elle. “On s’attend aussi à de vifs débats car ce colloque réunit des scientifiques croyants et athées qui n’aborderont manifestement pas l’évolution de la même façon. Oui c’est un colloque ambitieux et son nom n’est peut-être pas des plus sexy”, résume Marie-Paule Baussan, “mais grâce aux invités, tous des passionnés, cela devient passionnant. Il faut entendre l’origine du monde racontée par un Jean-Maire Pelt, c’est complètement survoltant, presque de l’ordre du polar!”

Explosif enfin de par les retombées qu’aura ce colloque organisé en partenariat avec l’institut français de Saragosse où il sera d’ailleurs diffusé en duplex. Il sera également retransmis via un logiciel du net dans des établissements scolaires de la ville. “Si la journée du vendredi est complète à Saint-Antoine”, indique Marie-Paule Baussan, “c’est aussi que nous avons réservé la moitié de la salle pour les lycéens qui ont justement ces thèmes-ci dans leur programme. Ainsi, les classes qui ne seront pas présentes pourront tout de même en profiter via la retransmission mise en place.”

Autre forme de répercussions soulignant la réussite de ce rendez-vous qui constitue le 4e du genre à Brive: “les colloques et les rencontres scientifiques organisées à Brive vont rentrer dans le cadre de la formation professionnelle des professeurs via le Centre régional de la documentation pédagogique (CRDP): on va ainsi devenir un référent pour la formation des professeurs scientifiques de lycée.” Un gage de succès concret pour les organisateurs: “Quand on offre à un public la connaissance et la réflexion, il suit et répond présent.”

La programme complet sur le site des Treize arches en cliquant ici. Réservation obligatoire au 05.55.24.62.22.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire