L'actualité en continu du pays de Brive


Un atelier de maintenance d'avions a ouvert sur l'aéroport de Brive

Lors de l'inauguration, le président de l'aéroport Jean-Louis Nesti (au micro), Denis Chapoul gérant et fondateur d'Air Charlie Delta avec son épouse Ghislaine et le mécanicien recruté pour le site, Jean-Marie Grendené

Il y a un mois et demi (cliquez ici), nous vous avions annoncé son implantation sur l’aéroport de Brive Vallée de la Dordogne. C’est aujourd’hui chose faite. Air Charlie Delta a ouvert son activité de maintenance d’avions légers dans un hangar construit à cet effet. Pour son inauguration en début d’après-midi, trois magnifiques biplans sont même venus se poser devant son bâtiment. De bon augure pour la société et indéniablement un atout supplémentaire pour la plateforme aéroportuaire.

Air Charlie Delta

C’était donc le grand jour pour la SARL qui a démarré son activité comme prévu début mai. “On n’avait pas posé les caisses à clous qu’un avion attendait l’ouverture devant la porte”, s’amuse Denis Chapoul avec son franc parler. Il faut dire que la société va drainer sur une belle zone de chalandise, “de Cahors, Figeac à Clermont, Aurillac”, englobe le gérant.

Denis ChapoulAir Charlie Delta (les initiales du fondateur dans l’alphabet international) fait dans la maintenance d’avions légers (entendez par là des aéronefs de moins de 5 tonnes 7). Et comme la réglementation impose aux avions un programme d’entretien très strict, jusqu’à tous les 6 mois ou toutes les 50 heures pour certaines opérations ou pièces, l’atelier n’a pas trop de crainte pour remplir son carnet de commandes. Il n’en reste pas moins que la clientèle dans ce domaine peut être “volatile”… La société compte sur la qualité de service, notamment grâce à un logiciel de navigabilité qu’elle met en place, pour faire la différence.

Air Charlie Delta3L’entreprise qui fête également ses 10 ans, est déjà implantée sur Bergerac (son site d’origine) et sur Marmande (un atelier racheté l’an dernier avec une spécialisation peinture). “L’idée, c’est de spécialiser les sites pour fournir une gamme complète”, explique Denis Chapoul. Pour les employés des trois sites, une dizaine de personnes, c’était jour de relâche afin de pouvoir assister à l’inauguration. Impossible de les rater, ils arboraient tous, du patron au dernier embauché, le logo de l’entreprise imprimé en grandes lettres sur le dos du t-shirt. “On a un superbe outil de travail. C’est à nous maintenant de relever le défi”, assure Denis Chapoul: “Il faut faire savoir qu’un atelier de maintenance existe maintenant à Brive et faire venir de nouveaux avions.”

biplanCar avant de s’installer, Air Charlie Delta avait déjà dans son giron la plupart des 40 appareils basés sur l’aéroport briviste, ceux des écoles comme ceux des privés, qui disposent désormais d’un service à domicile. Une implantation qui a permis le recrutement d’un mécanicien dédié déjà 3 semaines par mois sur le site. C’est d’ailleurs lui que ses copains propriétaires de biplans sont venus saluer depuis Belvèze, volant temporairement la vedette à l’événement.

Depuis l’ouverture de l’aéroport, “c’est plus de 50 emplois qui ont été créés sur le site“, a rappelé le président de l’aéroport Jean-Louis Nesti pour qui l’inauguration de ce dernier né des bâtiments témoigne du développement “mesuré et adapté”, “qui se fait étape par étape, sans effet d’annonce, mais avec du concert”. Tout comme son attractivité. C’est aussi dans cette stratégie qu’il va engager “une étude sur le coût nécessaire à la réalisation d’une zone d’activité industrielle sur la plateforme et son raccordement à la piste”.

Sur ce sujet vous pouvez consulter notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire