L'actualité en continu du pays de Brive


Tu mourras à 20 ans

À voir absolument jeudi 1er février à 20h30 au cinéma Rex, ce très beau film soudanais qui a reçu un Lion du futur à la Mostra de Venise. Et en plus la soirée est au profit des projets de coopération menés dans le cadre du jumelage par l’association Brive-Sikasso. Réservation au 06.03.85.77.42 ou au 06.20.09.70.02.

“Tu mourras à 20 ans.” La prophétie semble affliger tout le monde, même le chef religieux qui la formule sans crier gare. Chacun pourtant paraît aussitôt l’accepter et il devient absolument certain pour tout un village que Muzamil, nouveau-né au début de l’histoire, mourra à l’âge de 20 ans. Que faire de sa vie quand on vous prédit, dès vos premiers mois sur terre, la mort pour votre vingtième anniversaire ?

“Ta vie sera gouvernée par ta tombe”, ce vers du poète et musicien soudanais Mostafa Sayed Ahmed pourrait ainsi servir d’introduction au film. Frappé par une prophétie de mort à sa naissance, Muzamil vit au seuil de sa vie, abandonné par son père depuis cette funeste prédiction, couvé par sa mère qui porte déjà son deuil mais lui impose une vie quasi-recluse pour empêcher ce qu’elle croit inévitable, harcelé par les gamins de son âge qui ont vite fait de le surnommer “l’enfant de la mort”. Frappé par ce compte à rebours qui le sépare de son dernier souffle, il est aussi expulsé de l’insouciance dans laquelle folâtrent ceux qui ignorent le jour de leur trépas.

Primé à la Mostra de Venise en 2019, ce premier long métrage d’Abu Alala investit une idée vieille comme la tragédie antique : le pouvoir le plus néfaste d’une prophétie tient à celui qu’on veut bien lui accorder. Ici, la réflexion est ancrée dans une contrée rare au cinéma, le Soudan, dans la province d’Al-Jazirah et emprunte le bel imagier d’un conte du Sahel traversé par de très belles séquences. Une réflexion troublante sur la prédestination qui interroge sur l’emprise de la croyance. Obscurantisme contre liberté

Un film stupéfiant de profondeur que l’association Brive-Sikasso qui gère depuis 40 ans pour le compte de la mairie ce jumelage avec la ville malienne, remet le temps d’une soirée à l’affiche du cinéma Rex. Pour la bonne cause. Le prix d’entrée de 10 euros est au profit des projets de coopération entre les deux villes.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

cinq × deux =