L'actualité en continu du pays de Brive


Ce week-end, triathlon fait ricochet avec duathlon

©Ayala

Avec une demi-finale France jeunes en triathlon et le France duathlon longue distance ces 21 et 22 mai au lac du Causse, le Triathlon du pays de Brive passe cette année le grand braquet. Un gros test aussi pour des mondiaux militaires en 2023. On croise les doigts.

Rendez-vous cette année en mai et non juin avec le Brive Limousin triathlon qui dévoile une affiche inédite. La journée de samedi verra s’élancer par vagues au lac du Causse 500 à 600 benjamins à juniors venus de la zone sud ouest (toute l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine). « C’est le passage obligé pour se qualifier pour les France, en distance XS ou S selon les âges », explique le nouveau président Alain Pieres.

Ce n’est pas la première fois que le club accueille une compétition régionale, il est même aussi coutumier des France universitaires. Si importante qu’en soit la préparation, ce n’est rien à côté de la nouveauté qui se profile dimanche. « C’est une grande première à trois titres : un championnat de France, en duathlon et sur une longue distance… Ça va venir de partout. »

On connaît plus ou moins le triathlon : nager, pédaler, courir. Le duathlon enchaîne course à pied, vélo et re-course à pied. Zapper la natation qui en rebute beaucoup, ne minimise pas pour autant l’effort, surtout lorsqu’il se décline en longue distance : 14km de course (deux tours de lac) puis 65km à vélo en trois tours pour finir par 7km de course ! « Il faut être aguerri », reconnaît le président. D’autant que le parcours vélo exigeant emprunte la côte de Farges.

« Ce championnat est réservé aux licenciés compétiteurs. Une deuxième vague open est ouverte aux non licenciés et peut se faire aussi en relais, à deux ou à trois, c’est une bonne occasion de tester la discipline car notre objectif est aussi d’attirer de nouveaux pratiquants venus du vélo ou de la course à pied », incite Alain Pieres.

Le week-end devrait accueillir son millier de participants. Indéniablement un gros cap pour le club. « Les officiels seront là, notamment le président de la fédération. Nous avons l’appui du 126 qui sécurisera le parcours, le soutien du Plan familles autour de son action « J’aime mon bison », la présence des autorités militaires en vue de la candidature de Brive pour accueillir les Mondiaux militaires l’an prochain… Ce sera un rendez-vous déterminant. »

Car le lac porté par l’aviron, mise aussi désormais sur le triathlon depuis sa labellisation centre de préparation pour 2024. D’autant que le BLT sort renforcé d’une vague pandémique qui a éclairci les effectifs de bien d’autres clubs. Il a même grossi ses rangs, affichant plus de 220 membres dont 40% de féminines, a ouvert une section bébé triathlon pour les 3 à 5 ans, s’est converti au stage bleu aisance aquatique, au sport santé sur ordonnance… Le tout en continuant à accompagner ses jeunes à performance, en horaires aménagés à Bossuet et Simone Veil, et en visant le maintient de son équipe féminine en D1. Bref, une culture d’un triathlon accessible au plus grand nombre.

Infos sur brive-triathlon.com.

Bonus: le régiment briviste est fortement mobilisé sur l’événement. Et avec lui son Plan familles qui proposera une panoplie de goodies à l’effigie de l’action « J’aime mon Bison » et assurera un service petit déjeuner.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

dix-sept − treize =