L'actualité en continu du pays de Brive


Thermographie : le temps du bilan

L'étude thermographie a été restituée aux élus de la CABA l’initiative de la Jeune chambre économique de la Corrèze, une opération de thermographie a été menée cet hiver. La Communauté d’agglomération de Brive s’est associée à cette démarche aux côtés d’autres partenaires. Au mois de janvier dernier dans la nuit du 12 au 13 et celle du 29 au 30, un avion a survolé Brive, Malemort et les centres bourgs de la CAB à l’exception de celui de Cublac, les élus de cette localité n’ayant pas souhaité prendre part à cette opération.Trois mois après le vol de nuit le temps du bilan.

A bord de l’appareil du matériel informatique, une caméra thermique, des capteurs pour enregistrer les taux de déperdition des maisons, immeubles, bâtiments publics et industriels. Les images ont été analysées, elles seront présentées lors du salon de l’habitat qui se tiendra à l’Espace des Trois provinces, du 17 au 19  avril.

Un premier bilan a été proposé aux élus cet après midi. A l’évidence sur l’ensemble du territoire, une couleur domine le jaune. Sur l’échelle des valeurs, cette donnée traduit des déperditions importantes. Une tendance qui pourra être vérifiée lors du salon de l’habitat. Un technicien thermicien a été spécialement recruté pour répondre aux questions qui ne manqueront pas d’être posées, mais aussi effectuer des diagnostics pour les propriétaires qui, preuves à l’appui, découvriront que leur habitation laisse échapper les calories.

Le jaune domine sur la carte thermographique du bassin de Brive“Cette thermographie est une démarche environnementale et une réflexion dans le long terme qui s’inscrit dans un projet global de territoire. C’est aussi l’occasion pour nous de prendre la mesure des déperditions, si il y en a, des bâtiments communaux. Dans ce domaine, la collectivité doit être exemplaire”, a précisé Philippe Nauche, président de la CAB.

Les résultats de la thermographie donnent une cartographie toute en couleurs et en nuances de cet habitat où l’énergie finalement s’envole par les toits et les fenêtres. La chasse au gaspi peut alors s’organiser, elle est même conseillée fortement: c’est l’un des enjeux de l’opération. Le secteur de l’artisanat spécialisé dans l’isolation devrait bénéficier d’importantes retombées, un petit coup de pouce à ce secteur d’activité probablement bien venu en cette période de crise.

Pour découvrir grandeur nature les résultats de la thermographie , un rendez vous, celui du salon de l’habitat des 17,18,19 avril.

Thermographie de Brive centre

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire