L'actualité en continu du pays de Brive


Tango en liberté pour un apéro concert exceptionnel

intro apero tango

Le prochain apéro concert du conservatoire, jeudi 3 décembre à 18h30, promet d’être exceptionnel. Il vibrera au son envoutant du tango en liberté, servi par un quintet de talentueux interprètes, accompagné par la chanteuse Sandra Rumolino. Parmi eux, le célèbre bandonéoniste Juan José Mosalini. Les places étant limitées… ne tardez pas à réserver.

 

“C’est une des pointures mondiales“, souffle Eric Sobczyk, ravi d’avoir pu décrocher cette formation grâce à son carnet d’adresses. Le directeur du conservatoire est en effet très ami avec le guitariste argentin Fernando Millet, l’un des interprètes du concert, qui enseigne au conservatoire de Périgueux (la future grande région est finalement petite).

“Après Piazzola, c’était Mosalini”, pétille le directeur. Juan José Mosalini…  un des maîtres majeurs du tango. L’Argentin qui vit lui aussi en France depuis une vingtaine d’années, est né pour ainsi dire dans le tango. Fils d’un bandonéoniste de Mar el Plata (le Deauville de Buenos Aires), il parle, chante, respire tango tous les jours. Musicien professionnel à 17 ans, ce virtuose du bandonéon fut aussi l’ami intime de l’inoubliable Astor Piazzola aux côtés duquel il joua, arrangea et composa dès les années 60 et 70.

sans-dra rumolino“C’est un événement”, répète le directeur. D’autant que la pointure draine toujours dans son sillage des interprètes de talent, que Juan José Mosalini a d’ailleurs souvent pour la plupart formés. Le bandonéoniste vient à Brive avec le Quinteto Encuentro Tango. Cinq musiciens aux parcours riches et variés réunis autour de cette même passion du tango, tantôt intimiste, tantôt volcanique. Une musique libre, impétueuse, envoûtante servie également au clavier par Sophie Teboul, au violon par Stéphane Rougier, à la guitare donc par Fernando Millet, à la contrebasse par Mathieu Sternat et accompagnée par la chanteuse et comédienne argentino-italienne Sandra Rumolino, une des figures principales du tango argentin d’aujourd’hui. “Une voix remarquable.”

“Nous essayons de privilégier ce que le public ne rencontre pas dans la saison habituelle de la Ville, quelles que soient les esthétiques musicales”, explique Eric Sobczyk. Le précédent apéro concert valorisait le bel canto, les prochains vibreront percussions avec un groupe malien ou chant lyrique avec une cantatrice russe. Un “esthétisme constellation” proposé aux élèves, professeurs comme au public.

“Là, on est vraiment dans l’authenticité“, reprend le directeur. Cette véracité n’empêche pas “un certain modernisme et une capacité à être actuel” car “c’est en maitrisant la tradition que l’on s’en échappe plus facilement”. C’est toute la force aussi de cette musique… “Le tango ne se limite pas à la nostalgie, mais exprime tous les sentiments”, dixit le maître Juan José Mosalini.

Durée du concert: 1 heure 15 environ. Tarif: 8 euros. Billetterie et réservations au conservatoire. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire