L'actualité en continu du pays de Brive


Succès fou pour la braderie de livres de la médiathèque

intro braderie mediatheque

Ce samedi matin, c’était aussi jour de marché aux livres au pied de la collégiale, avec la première braderie organisée par la médiathèque municipale. Et ça continue cet après-midi jusqu’à épuisement du stock.

 

braderie 2Bien avant 9h30, il y avait déjà du monde massé impatiemment devant les tentes sous lesquelles le personnel déballait encore les lourds cartons. “Les gens ont commencé à arriver à 8h45. On avait du mal à les contenir, si bien qu’on a débuté la braderie 10 minutes avant l’heure prévue. C’était le rush, incroyable“, raconte Amandine Bellet. La directrice de la médiathèque municipale savait que cette première était attendue, mais n’escomptait pas un tel engouement.

Il faut en effet jouer quelque peu des coudes pour se frayer un chemin jusqu’aux tablées couvertes de volumes divers, documents, BD, romans, policiers, livres jeunesse… Chaque tranche porte encore ses vignettes de classement. “Ils sont par lettre alphabétique?”, demande ingénument une dame. “Vous ne vous lâchez pas les mains les enfants”, ordonne une autre drainant dans son sillage sa poignée de petits-enfants serrant contre eux de nouveaux albums.

braderie 3Autour de la table des BD, les générations se mêlent. Pas le temps de feuilleter, il faut savoir saisir l’aubaine. “Ils sont en bon état”, s’étonne quelqu’un à une autre table. “On a préféré venir avant d’aller au marché”, explique un couple qui rempli son cabas de livres que viendront bientôt côtoyer les traditionnelles bottes d’oignons frais de ce 1er mai.

Régulièrement, le personnel renouvelle le stock qui s’épuise inexorablement sur les tables. “Nous avons quelque 3500 livres retirés des collections (un “désherbage” comme on dit dans le jargon bibliothécaire, NDLR), mais à ce rythme, on aura plus rien avant 17h”, se réjouit la directrice. “Les gens repartent en moyenne avec 5 à 6 ouvrages. Pour l’instant, le record est de 48 livres!”

braderie1“Je cherchais plutôt de la philo”, explique un lycéen qui a finalement trouvé son bonheur grâce à Talleyrand et d’autres hommes célèbres. “Après ma terminale, je m’oriente vers l’histoire”, confirme-t-il.

Les uns sont en quête de quelque chose de précis, les autres se laissent tenter, un peu à l’aveugle. Après avoir acquitté leurs achats, quelques uns n’attendent pas d’être rentrés chez eux et se plongent aussitôt dans les livres.

En ce jour exceptionnel, tout le personnel du service est mobilisé, sur la braderie ou dans les murs de la médiathèque qui reste ouverte. Pour une première, c’est indéniablement une réussite. “C’était un gros désherbage comme nous n’en avions jamais fait jusqu’ici. C’est la conséquence du récent réaménagement des espaces au sein de la médiathèque”, explique Amandine Bellet. Quant au bénéfice de cette opération, il ira directement dans les recettes de la Ville qui le réaffectera  au budget de la médiathèque.

braderie 5

lecteur zig et puce

lectrices

une chaise pour lire

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire