L'actualité en continu du pays de Brive


Stations-service : le préfet appelle au civisme

station service

Le préfet Bertrand Gaume a fait ce matin un point de situation des stations service en Corrèze. Pas d’inquiétude, la Corrèze est alimentée correctement. Il n’empêche que le comportement de ceux qui font des réserves de précaution créent  “une tension” des stocks. Le préfet appelle donc les automobilistes à ne pas modifier leurs habitudes de consommation.

Sixième jour de blocage des raffineries françaises. La crise des carburants qui a commencé dans l’Ouest a soulevé dans tout l’hexagone comme un vent de panique. En Corrèze comme ailleurs, les automobilistes affluent dans les stations, en prévision d’une pénurie… Ce qui vide les cuves. Les files d’attentes s’allongent, incitant d’autres usagers à faire de même. Effet boule de neige. Et c’est la panique qui peut finalement créer une pénurie, là où il n’y en avait pas.

Une situation qui a poussé ce matin la préfecture à appeler les usagers à plus de tempérance. “Sur l’ensemble des 122 stations service que compte le département, toutes sont en mesure de fournir du gasoil et de l’essence, à l’exception de 5 en rupture totale”, assure la préfecture. “Des livraisons sont annoncées aujourd’hui et demain pour ces stations. Une seule est en rupture partielle.” Donc, pas la peine de se ruer à la pompe.

Pour le représentant de l’Etat, “cette tension est la conséquence d’une forte demande de clients qui font des réserves de précaution, notamment au moyen de jerricans.” Le préfet rappelle donc chaque automobiliste et usager au civisme et à ne pas modifier leurs habitudes de consommation, afin d’éviter une plus forte tension des stocks.

Par ailleurs, Bertrand Gaume rappelle que pour la sécurité de chacun, il est dangereux de stocker des carburants à son domicile.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire