L'actualité en continu du pays de Brive


Solidarité et actions avec le Burkina Faso

Répétition du spectacle qui aura lieu aujourd'hui samedi à la paroisse d'EstavelDans le cadre de sa campagne d’action internationale annuelle, le Secours Catholique Caritas de Brive  a accueilli François de Sales Bado, responsable national de la commission Justice et Paix du Burkina Faso. Ce dernier a entamé en Corrèze un périple qui le mènera par la suite en Haute-Vienne et en Creuse.

La mission de cette commission est de promouvoir la justice et la paix, de lutter contre l’exclusion sociale, d’éveiller et de former les consciences en sensibilisant les jeunes, et de défendre les droits humains violés en privilégiant ceux des plus faibles. « Pour ce faire, nous nous appuyons sur la doctrine sociale de l’Eglise mais nous sommes aussi en référence aux textes internationaux », précise François de Sales Bado qui ajoute: « nous travaillons sur deux axes. Le premier concerne la promotion de l’accès à la justice pour les plus pauvres. Nous avons donc formé des para-juristes à qui la population peut s’adresser. Si les litiges dépassent le cadre de la simple médiation, nous pouvons également accompagner les personnes dans une suite judiciaire. Le second est un programme de lutte contre l’exclusion sociale et les violences faites aux femmes accusées de sorcellerie. Nous avons créé des centres afin de les accueillir et nous menons une campagne de sensibilisation et d’information. Si cela ne suffit pas nous intentons des actions en justice auprès des auteurs de violences ».François de Sales Bado

Ce travail de fonds s’appuie sur une volonté ferme d’aller au delà de la doctrine sociale de l’Eglise. « Beaucoup préfèrent travailler dans l’humanitaire ou le secours d’urgence que pour la justice et la paix où l’on se met les autorités à dos.Travailler sur la pauvreté, c’est aussi se se demander d’où vient cette pauvreté. Il faut une volonté politique, sinon on ne fera que perpétuer la misère ».

Ce combat, François de Sales Bado ne le conçoit que dans une dimension internationale, faite de coopération et de solidarité, rappelant « qu’il n’y a pas de combat en autarcie ». D’où l’intérêt que re présente pour le président de la commission ces actions internationales menées par le Secours Catholique. La délégation du Limousin, comme l’a confirmé son animatrice  Gwénaëlle Lepoutre, travaille depuis trois ans avec le Burkina Faso et espère pouvoir s’engager dans un partenariat de fonds.

François de Sales Bado sera demain samedi 2 juin à la salle paroissiale d’Estavel à partir de 18h pour une conférence débat suivie d’un spectacle, et le 3 juin à la salle polyvalente d’Ussel, à partir de 14h.

Michel DUBREUIL

Michel DUBREUIL

Laisser un commentaire