L'actualité en continu du pays de Brive


SIDA: Juste un doigt

Comme chaque année, et pour la 3e fois, la mutuelle ViaSanté, le CABCL et la mairie de Brive s’associent dans la lutte contre le Sida à l’occasion de la journée mondiale du 1er décembre prochain. L’accent est mis sur la prévention, et pour cela, il suffit d’un doigt.

Se faire dépister. C’est une des choses les plus importantes en matière de lutte contre cette maladie. Ce dépistage, anonyme et gratuit est extrêmement simple et rapide. Il suffit de se faire prélever quelques gouttes de sang au bout d’un doigt. Un premier résultat est connu dans les 30 minutes. Il reste bien sûr confidentiel entre vous et le membre de l’association AIDES qui vous prend en charge. Un geste important car plus tôt le VIH est pris en charge, plus il est facile de se soigner et ensuite de vivre avec.

Car aujourd’hui, on vit, longtemps, avec la maladie. Les médicaments ont fait d’énormes progrès et permettent aux personnes porteuses du virus de continuer leur vie. Mais attention, ces progrès ne doivent pas faire oublier que le Sida reste une maladie extrêmement grave et que si la prise de médicaments augmente plus que significativement l’espérance de vie, ils n’en restent pas moins des traitements lourds avec leur cortège d’effets secondaires parfois difficiles à supporter. Le meilleur moyen de ne pas connaître cela est donc en premier lieu de se protéger, et le meilleur moyen de le faire s’appelle encore aujourd’hui le préservatif.

En Limousin, 746 personnes étaient suivies l’an dernier dans les différents centres hospitaliers de la région, dont 132 à Brive. L’épidémie y est essentiellement masculine puisque 68% des personnes touchées sont des hommes. Par ailleurs, l’âge des patients augmente. Dans notre région, près de 570 des 746 patients ont plus de 40 ans, et 118 plus de 60. Une courbe vieillissante qui traduit celle de la démographie du Limousin. Enfin, en ce qui concerne les contaminations, elles sont majoritairement sexuelles avec 44% d’hétérosexualité et 38% d’homosexualité. Les contaminations par l’intermédiaire de la drogue sont en revanche en baisse grâce notamment à des programmes d’échanges de seringue pour les toxicomanes.

On le voit, le SIDA concerne tout le monde et l’effort d’information sur la maladie et son dépistage doit être constant. C’est aussi pour cela que le conseil municipal des jeunes de la ville de Brive à décidé d’organiser une journée de mobilisation le samedi 30 novembre place du Civoire, de 9h30 à 18h. De plus, les désormais célèbres portraits des joueurs du CABCL, photos réalisées comme chaque année gracieusement par notre confrère de Brive Mag, Diarmid Courrèges, seront distribuées au public du match Brive-Toulon qui se déroulera au Stadium le dernier week-end de janvier.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire