L'actualité en continu du pays de Brive


Short, jeunesse et lecture

lire en short1pano

C’est sous une chaleur écrasante que se déroulait hier en fin d’après-midi une séance de “Lire en Short”, la grande fête du livre de la jeunesse organisée à Brive pendant 4 jours. Passants, petits mais aussi grands, ont pu découvrir les histoires sélectionnées par les bibliothécaires du médi@bus. Hier soir, c’est un auteur parisien qui est venue faire la lecture. Frédérique Elbaz a été longtemps journaliste avant de se consacrer notamment à la littérature jeunesse. Un moment, une rencontre, de quoi faire aimer les mots et donner l’envie de la lecture.

lire en short5Lire, écouter, partager et découvrir les collections jeunesse de la bibliothèque mobile. Mais pas n’importe quelles collections. Celles qui forment une passerelle entre la littérature jeunesse et la littérature générale. Une manière d’aider les plus jeunes à franchir le pas en grandissant. C’est un cadre qui correspond tout à fait à Frédérique Elbaz. Journaliste pendant 15 lire en short3ans, elle s’est lancée dans l’écriture pour les jeunes avec la volonté d’un certain militantisme. A travers des contes et des histoires poétiques, allégoriques, elle tente de donner aux plus jeunes les outils d’une réflexion sur le monde qui les entoure. Les notions abordées sont nombreuses, de la liberté à l’existence, en passant par la vie, la mort, le travail, la beauté, le bonheur, l’altérité. C’est une démarche citoyenne pour une collection citoyenne qu’elle publie aux éditions du mercredi, à lire à partir de 6 ans.

La genèse, c’est la volonté d’amener la réflexion chez l’enfant. Dans ses livres, les questions comptent autant que les réponses. Ils poussent lire en short6l’enfant à s’interroger sur lui-même et sur ce qui l’entoure en abordant des problèmes citoyens mais aussi des questions plus personnelles. Le fil rouge étant de lui montrer que le “nous” est quelquefois plus important que le “je” et que l’enfant n’est pas seul au monde mais qu’il fait partie d’une communauté de vie qui évolue dans un environnement. Communauté et environnement avec lesquels il doit, et devra en grandissant, tenter de vivre en harmonie, d’où l’importance des notions de connaissance et de transmission de génération en génération.

Hier soir, place du Civoire, confortablement installés dans des transats ou de grands coussins sous les parasols, la douzaine d’enfants présents était plongée dans les livres ou les BD. Une découverte qui s’est faite accompagnée, par un père, une mère ou une grand-mère. Frédérique Elbaz, comme elle l’a déjà fait dans d’autres endroits de la ville, leur a lu un texte. lire en short2Un moment de partage serein et intelligent. Le medi@bus continue sa route pour cette fête du livre de jeunesse. Il est ce matin place du quartier des Chapélies, avenue Raoul Dautry, puis cet après-midi au lac du Causse à Lissac entre 16h et 18h30. Enfin, lundi prochain, il retournera place du quartier des Chapélies entre 10h et 12h30 et à Brive Festival l’après-midi de 15h à 17h30.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire