L'actualité en continu du pays de Brive


Sécurité, voirie et solidarité, priorités des Brivistes pour leur ville

intro presentaion consultation

Hier soir, en présence du maire et des élus, les résultats de la consultation publique “Mes priorités pour ma ville” ont été dévoilés à l’Espace des Trois provinces devant près de 400 personnes. Ils devraient être mis en ligne demain au plus tard sur le site dédié consultation.brive.fr

presentation du maireBeaucoup de monde est venu assister hier soir à l’Espace des Trois provinces à la présentation des résultats de la consultation publique. Une fréquentation en adéquation avec le taux de participation à l’enquête: 4.975 questionnaires ont en effet pu être exploités, correspondant à 23,9 % des ménages de la ville. Des chiffres  “significatifs” selon le maire de Brive Frédéric Soulier. D’autant plus que “les répondants correspondent par leur âge et leur sexe à la réalité de la ville”, a noté Marc Teyssier d’Orfeuil, directeur général de la société Com’Publics dans le domaine de la consultation depuis 20 ans: 46% d’hommes, 54% de femmes. “Seuls les 15-24 ans, tranche d’âge la plus difficile à toucher, sont sous-représentés. Pour autant, 170 jeunes ont fait la démarche de répondre, un chiffre permettant déjà d’avoir une vision représentative selon l’expert.

Trois domaines prioritaires se détachent largement toutes tranches d’âges confondues: la sécurité (63%), les déplacements (63%) et les actions en faveur des publics fragiles (62%). “Des constantes” selon le spécialiste qui note cependant quelques particularités: “En terme de sécurité, les gens privilégient d’ordinaire la présence policière et la médiation n’arrive qu’en queue de peloton.” C’est l’inverse ici et l’installation de la videoprotection ferme la marche. Pour le maire, cette dernière place s’explique par le fait que “les Brivistes ne connaissent pas encore ce système. Ainsi, les résultats ne remettent pas en cause sa nécessité.” Deuxième surprise, la solidarité intergénérationnelle qui touche les actions vers les publics fragiles, notamment les personnes âgées et handicapées, plébiscitées par tous les âges, y compris les jeunes.

presentationSans surprise par contre, sur les 43% d’habitants qui estiment que la Ville devrait concentrer ses efforts sur l’environnement et le cadre de vie, la très grande majorité (91%) place la propreté des rues au premier rang des priorités. Il en va de même dans la thématique des déplacements: améliorer l’entretien de la voirie est prioritaire pour 90% des habitants. C’est 30 points au-dessus des modes de déplacement doux, l’organisation des transports en commun et la sécurité des déplacements.

Parmi les autres faits marquants, les actions en faveur de la ville numérique (15%) qui arrivent en fin de course. Une surprise pour le maire, de même que la prime à la naissance qui atteint péniblement les 29%, l’un des plus bas niveaux de priorisation. A hauteur de 300 euros, elle coûte 150.000 euros par an à la collectivité. “Tout cela est riche”, a estimé le maire, soulignant que les 1.700 propositions spontanément partagées dans 35% des questionnaires retournés viendraient nourrir les débats. Et, si “ce sont les élus qui auront in fine le dernier mot, il n’était pas question vu les circonstances – raréfaction de l’argent public, engagement de ne pas augmenter les impôts – de faire l’économie de cette consultation. On ne l’a d’ailleurs pas attendue pour trouver des économies à faire, plus d’un million d’euros en un an”. Un bon début qui doit être prolongé selon le maire dans le cadre de “la responsabilisation des Brivistes sur la gestion de l’argent public”.

reponse aux questions dans le publicParmi les nombreuses questions posées par le public hier soir, une a concerné la part du coût des services proposés à la population par la municipalité. Si la majorité des Brivistes (55%) souhaite que le pourcentage actuel des 4,47 reste inchangé, ils sont 45% à accepter une hausse, et même 7% d’entre eux de 50% et plus. “Il faudra réfléchir à un juste équilibre entre le coût du service payé par l’utilisateur et celui payé par le contribuable“, a indiqué le maire. “Aujourd’hui, les services à la population restent plus qu’accessibles, c’est une piste qu’on creusera demain en toute transparence“.

Une transparence revendiquée par Frédéric Soulier à plusieurs reprises: “C’est la première fois que le budget de la collectivité a été à ce point mise à plat”. Elle est notamment justifiée par la nécessité de retisser “un lien de confiance entre la population et les élus”, et selon le maire, elle s’exprime pleinement dans la méthode collaborative employée par la consultation: “On a mis sur pied la première pierre d’un modèle rénové de la gestion municipale.” Et de terminer: “Cette nouvelle façon de faire, collaborative, j’y crois beaucoup. Il y aura certainement d’autres sujets débattus avec les Brivistes de cette manière.”

La première étape terminée, l’heure est maintenant aux échanges entre les différents acteurs du monde socio-économique. Suivront la rédaction du livre blanc à l’automne puis le débat en fin d’année lors d’un conseil municipal dédié et l’objectif in fine de trouver 5 millions d’euros d’économie sur la durée du mandat.

panoramique questions

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire