L'actualité en continu du pays de Brive


Sécurité aux abords des écoles

La police municipale aux abords de l'école Henri Sautet

Ce matin, à l’école Henri Sautet, la police municipale, qui veillait à la bonne rentrée des élèves, distribuait aux parents des dépliants rappelant quelques règles de sécurité.

Une action menée dans le cadre de la première semaine nationale de la sécurité routière qui a débuté hier jusqu’au 23 septembre. Un accident n’arrive jamais par accident.

Un dépliant rappelant les règles de sécurité sur le chemin de l'école est remis aux parents“Monsieur, s’il vous plaît, vous pourrez venir me voir après?” L’invitation du policier municipal a surpris le parent à la mine visiblement peu réveillée mais qui s’est naturellement exécuté après avoir accompagné son enfant jusqu’au portail. Le brigadier chef principal a alors gentiment expliqué à ce père inattentif qu’il ne fallait pas marcher sur la route, comme il l’avait fait précédemment, mais au contraire emprunter le trottoir, dans un souci évident de sécurité. A l’appui de ce bref discours, le père s’est vu remettre un dépliant qui reprend sous forme de BD les bonnes attitudes à prendre sur le chemin de l’école. A lire en famille de préférence.

Traverser "dans les clous"Les trois agents mobilisés ce matin sur cette école Henri Sautet, vont rééditer l’opération au cours de la journée sur d’autres établissements primaires aux heures de rentrée et de sortie. “Aujourd’hui, nous distribuons ces dépliants dans le cadre de la semaine de la sécurité routière, mais nous sommes présents tout au long de l’année, par rotation aux abords des écoles”, précise le brigadier chef principal. “Les parents veulent aller vite, vite et ne se rendent pas compte du danger qu’ils font courir à leurs enfants et les mauvaises habitudes qu’ils leur transmettent. Nous sommes là pour veiller à leur sécurité, aider les enfants à traverser, vérifier s’ils sont bien attachés dans le véhicule, les inciter à traverser aux passages piétons… D’abord à titre de prévention et jusqu’à la verbalisation si nécessaire.”

Un agent municipal aidant les passants à traverser Les actions de sensibilisation vont se poursuivre pendant la semaine, tant par la police municipale que par la police nationale. Des panneaux indicateurs de vitesse seront également disposés sur certains axes, comme aujourd’hui avenue Ribot.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

2 commentaires

  •    Répondre

    Quand j’étais enfant, il y avait à chaque entrée et sortie des classes, matin,midi,et soir(et ceci sur toutes les écoles)un policier ou contractuel qui assurait la sécurité de tous!
    Pourquoi n’est-ce plus le cas aujourd’hui?
    Trop de temps perdu à mettre des PV pour stationnement?;-)

  •    Répondre

    Quand j’étais enfant, il y avait à chaque entrée et sortie des classes, matin,midi,et soir(et ceci sur toutes les écoles)un policier ou contractuel qui assurait la sécurité de tous!
    Pourquoi n’est-ce plus le cas aujourd’hui?
    Trop de temps perdu à mettre des PV pour stationnement?;-)

Laisser un commentaire