L'actualité en continu du pays de Brive


Rugby: le CABCL dans l’enfer de Mayol

Le stade Mayol est au rugby ce que le Vélodrome est au foot, autrement dit un enfer pour les équipes adverses. Le public rugit de plaisir sur chaque action des siens et un bruit sourd comme un roulement de tonnerre monte des tribunes quand l’adversaire se fait trop pressant. C’est dans cet environnement de passion et de ferveur que vont évoluer demain les Brivistes face à des Toulonnais toujours plus ambitieux voire même suffisants.

“On vise le bonus offensif face à Brive” , ont déclaré plusieurs Toulonnais, histoire de créer un climat serein autour de ce match. A Brive on apprécie la délicatesse du propos: “C’est sûr, ils sont bien plus forts que nous, on le sait, puis il est vrai que nous sommes dans une position peu enviable”, ajoute Fabrice Estebanez manifestement sacrément remonté. La guerre des mots, avant l’affrontement sur le terrain, c’est finalement de bon ton. Dans les rangs brivistes on serre les dents, on fait le dos rond après les propos volontairement blessants de la part de ces Toulonnais qui ne devraient pas perdre de vue qu’ils ont été à deux doigts de mordre la poussière face à la Rochelle dans leur antre de Mayol.

Il est clair que les Brivistes ne sont pas dans une position de jouer les fiers à bras, en revanche jusqu’alors, ils ont signé leurs meilleures performances face aux puissantes écuries. Le nul au Racing, la victoire face au Stade Français, le point du bonus à Perpignan sont autant de résultats qui traduisent une réelle faculté des Corréziens à exporter leur rugby.

“Dans la situation où nous sommes, dans notre quête au maintien, on a besoin de prendre tous les points qui se présenteront à nous à Toulon comme ailleurs”, insiste Ugo Mola le patron des entraîneurs qui à l’évidence ne bouderait pas son plaisir de déjouer les pronostics. Le coach qui en a profité pour revenir sur le départ annoncé d’Alexis Palisson à Toulon: “C’est un luxe pour une équipe comme Brive d’avoir un tel joueur, je suis certain qu’Alexis va vouloir sortir un grand match devant son  futur public et ses futurs partenaires, et ça sera très bien pour nous”.

Opération commando

Les Brivistes vont rejoindre demain matin Toulon en avion. Le départ est prévu  le coup des 8h, match à 13h50 pour un retour à Brive en début de soirée. Un voyage éclair, comme une opération commando. On se souvient qu’au match aller, les Varois avaient opté pour le même moyen de transport avec une arrivée à Brive quelques heures avant le match. “Le club fait un effort important pour nous permettre un déplacement en avion, mais c’était la seule solution pour gagner un jour de récupération puisque nous jouerons vendredi prochain”, a précisé Ugo Mola, et vendredi prochain ce sera face au Stade Français.

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire