L'actualité en continu du pays de Brive


Rugby : Brive-Clermont J-3

Le CABCL à l'entrâinement

Le derby du Massif-central se rapproche à grandes foulées de souliers à crampons. Les joueurs brivistes préparent intensément ce rendez-vous, moment fort de la saison mais qui cette année revêt bien un caractère particulier, le CABCL se doit de gagner pour effectuer un pas supplémentaire vers le maintien.Le CABCLIntense cet après-midi l’entraînement, les joueurs Brivistes multiplient les combinaisons. Les contacts sont pour de vrai, les garçons s’y filent de bon coeur, personne ne moufte, l’heure est à la montée en puissance programmée par le tandem Mola, Casadéï qui donne de la voix dans une ambiance studieuse. “C’est bon les gars restez concentrés, ce sont les rouges qui attaquent”, crie Ugo Mola.

Pas de temps mort pour les braves qui ont à cœur visiblement de se mettre dans les meilleures conditions pour aborder ce derby du Massif-central. Claassen et ses copains ne rechignent pas à la tâche, et on est rassuré aussi sur l’état de santé de Ronnie Cooke, sa douleur la hanche ne semble plus qu’un mauvais souvenir: il court, virevolte et devrait être présent sur son aile. Estébanez qui sort de trois semaines de suspension est affûté comme jamais, le garçon à soif de compétition et ça se voit. Cette 87e confrontation de l’histoire entre “Brivistes et Auvergnats” s’annonce indécise mais elle sera aussi passionnante et passionnée comme “d’hab”.

Le CABCL“Clermont est une bonne équipe, mais depuis quelques semaines on est mieux, je ne veux pas dire que l’on va gagner ,mais j’ai ma petite idée”, explique Vosloo qui vendredi soir prochain disputera pour la dernière fois ce derby dans le camp corrézien. Ces Brivistes qui sur les 86 oppositions face aux Auvergnats se sont imposés 34 fois, et les Clermontois à 46 reprises. Les deux équipes se sont séparées 6 fois sur un score de parité. Qu’en sera-t-il vendredi soir sur le coup des 23h? Les paris sont engagés.

Le CABCL

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Mot clé

Laisser un commentaire