L'actualité en continu du pays de Brive


Rugby : Brive-Biarritz, le CABCL à la croisée des chemins

Les joueurs brivistes connaissent depuis quelques semaines une fort mauvaise passe en championnat. Ils n’ont plus connu le goût de la victoire depuis le 11 septembre à Paris face au Stade français. Un succès demain après-midi face aux Biarrots est essentiel pour ne pas s’éterniser dans les tréfonds du classement.

Le tableau de chasse sur les quatre dernières rencontres est éloquent avec une défaite à Castres, un match nul 16-16 au stadium avec Toulouse, contre performance à Bourgoin et rechute la semaine passée à la Rochelle mais avec la prime du bonus défensif. En quatre journées, le CABCL a grapillé trois points, une misère. La situation n’est pas catastrophique, tout est encore possible, mais il y a bien urgence à gagner des matchs pour espérer, pourquoi pas, se mêler à la “lutte finale” au printemps quand viendra l’heure de la distribution les tickets pour les phases finales et la coupe d’Europe. Certes, le CABCL n’a pas été gâté par le calendrier et la seconde phase de championnat devrait être plus clémente, mais à deux journées de la fin de la première partie de la compétition, les Brivistes doivent capitaliser pour préparer des jours meilleurs.

La venue des Basques est une opportunité pour se remettre dans le droit chemin, les Brivistes le savent et tout au fil de cette semaine ils se sont préparés en conséquence avec un gros effort sur le travail des touches et des mêlées et sur le secteur défensif. Ces derniers jours, l’effectif s’est concentré sur ces phases de jeu pour être toujours plus performants face à un adversaire au meilleur de sa forme. Les Basques restent sur deux succès probants en H CUP puis la semaine dernière ils ont battu les champions de France. Dimitri Yachvili et ses copains vont arriver à Brive avec un moral en acier trempé, d’autant que sur leurs trois dernières prestations sur la pelouse Amédée Domenech, ces Biarrots se sont imposés à deux reprises dont (15-12) le 13 septembre 2009. Demain après-midi, les Brivistes vont faire en sorte que l’histoire ne se renouvelle pas. Coup d’envoi à 14h30.

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire