L'actualité en continu du pays de Brive


Retraite méritée pour Horus et Hywell

Cérémonie inédite cet après-midi dans la cour de la police municipale de Brive. Les effectifs étaient rassemblés pour le départ de deux collègues à quatre pattes. Avec remise de médaille pour bons et loyaux services. Et en sus des caresses de reconnaissance.

Les deux chiens, expérimentés à faire face à manifestions en tous genres, tous deux spécialisés en voie publique et recherches de produits stupéfiants, n’ont pas bronché, même s’ils ont bien dû sentir à travers leurs maîtres que l’exercice était inédit. C’est en effet la première fois qu’une cérémonie était organisée pour le départ à la retraite de chiens. Et pour cause, ce sont les deux premiers de cette brigade de la police municipale créée en 2015, à prendre leur retraite.

“Ces chiens sont des agents municipaux et à ce titre nous avons voulu leur témoigner notre gratitude pour l’efficacité de leur travail ainsi qu’à l’ensemble de la police municipale“, déclarait le maire Frédéric Soulier, venu avec son adjointe à la sécurité Dominique Eyssartier, décorer les deux canidés. Deux démonstrations, l’une d’interpellation, l’autre de recherche de stupéfiants, ont montré efficience de cette brigade qui intervient également sur demande de la police nationale.  Malgré la pluie battante, tous les collègues étaient, qu’ils soient policiers municipaux, agents de surveillance de la voie publique (ASVP) ou du centre de supervision urbaine (CSU). Preuve de l’esprit de cohésion qui règne au sein de la structure du Pont Cardinal.

Honneur à dame Hywell, 8 ans et demi, une bonne tête de Berger belge malinois, seule femelle de la brigade canine pendant ses 5 ans de service. Avec son maître formé à Gramat, elle a d’abord travaillé pour une société de sécurité avant d’intégrer la PM de Brive en 2015. “Très sociable” que ce soit avec ses collègues humains comme avec la population, mais sachant vite intervenir quand il le faut. En 2018, elle n’a pas hésité à désarmer un homme lors d’une intervention. Elle a encore il y a quelques mois participé à une saisie importante de stupéfiants à Gaubre. Et, même à la retraite, il n’est pas dit que la police municipale n’ai pas encore recours à son flair infaillible, le temps que son remplaçant, Oscar, un petit jeunot de 2 ans et demi, ait achevé sa formation.

L’autre vedette du jour, Horus, également Berger belge malinois, plus jeune d’à peine quelques mois, est arrivé lui aussi en 2015 avec son maître de la police municipale de Beausoleil en région PACA. Lui aussi très sociable et très dévoué dans la mission. Il a d’ailleurs été blessé en 2018 lors d’une intervention qui a permis d’arrêter l’auteur d’un trafic de drogue et de saisir une grande quantité de stupéfiants. Il en a gardé des séquelles au niveau des vertèbres, ce qui ne l’empêche pas d’être un brin joueur. Un bel exemple pour Drax qui le remplace.

“Il a bien mérité sa retraite, je suis très fier de lui”, déclarait également son maître comme celui d’Hywell. “C’est une belle reconnaissance de la Ville, ça ne se fait pas partout comme ça”, témoignait un autre maître de chien. “C’est une première et nous continuerons à le faire”, assurait le maire.

Les jeunes retraités, mais l’âge est relatif, vont désormais couler un repos mérité et des jours heureux dans la famille de leur maître de chien respectif. Car ces chiens agents municipaux, appartiennent à leur maître, vivent avec eux et prennent leur service ensemble. Ils font l’objet d’une convention avec la Ville.

“Nous continuerons à les faire travailler pour la régalade car, pour eux, c’est surtout un jeu. Nous entrainons nos chiens comme des athlètes, avec des séances de footing, à être confrontés à différents types de situations, pour leur donner de l’expérience.”

La police municipale compte ainsi aujourd’hui quatre équipes cynotechniques. Ces binômes sont parfaitement intégrés dans toutes les missions de la PM. De jour comme de nuit, ils assurent des patrouilles, pédestres ou en véhicules, sécurisent les interventions des agents, participent aux contrôles aux côtés de la police nationale. “Il y a systématiquement au moins un binôme en service la nuit. Ils peuvent aussi être tous mobilisés selon les besoins comme par exemple pour la fête de la musique”, précisait Laurent Tronc, responsable de la police municipale. “C’est une présence sécurisante et un excellent vecteur de communication avec la population.”

Hywell et Horus partent se reposer, Oscar et Drax prennent officiellement du service avec Nosferatu et Dji. Et un petit dernier vient d’arriver à l’essai, Ragnar, 2 mois et demi, futur policier municipal plutôt enclin pour l’instant en roulades et léchouilles. Une cérémonie qui ne manquait décidément pas de chien.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire