L'actualité en continu du pays de Brive


Rentrée scolaire: Jean-Paul Denanot à d'Arsonval

visite president region

Le président de la Région Limousin était cet après-midi au lycée d’Arsonval. Jean-Paul Denanot s’est fait présenter le projet de restructuration de l’établissement, le plus important de Brive avec 1700 élèves. Des travaux de mise aux normes ont déjà été réalisés mais le gros du chantier devrait courir sur plusieurs années et coûter plus de 10 millions d’euros.

visite

 

C’est par le réfectoire que Jean-Paul Denanot a commencé sa visite au lycée d’Arsonval. Ce dernier comporte 2 lignes de self et 4 réfectoires qui permettent, chaque jour, à quelque 1200 élèves de se restaurer. Des travaux y ont été réalisés au niveau des plonges afin de mettre tout aux normes et de moderniser le lavage avec notamment l‘installation de nouvelles machines et de pompes à chaleur.

Un souci de développement durable qui vient s’ajouter à d’autres initiatives comme la mise en place de grands bacs de tri sélectif pour les reliquats des repas des élèves, entre déchets alimentaires, papiers ou plastiques. La mise aux normes des plonges intéressait la région puisqu’elle l’a financée à hauteur de 144 000 euros.

L’engagement financier de la région ne s’arrête pas là puisque plus de 350 000 euros sont destinés à la mise en conformité de l’électricité et, le gros morceau, quelque 11 millions d’euros serviront à réhabiliter l’ensemble de l’établissement. Cet engagement, auquel participe le Conseil général de la Corrèze (pour la partie collège) est, pour le président Denanot, un impératif. visite Les bâtiments de d’Arsonval sont en effet magnifiques de l’extérieur, ils sont d’ailleurs inscrits, mais l’intérieur a besoin d’un bon rafraichissement pour répondre aux exigences d’une scolarisation et d’une formation de qualité.

La tâche est importante. Les locaux sont en effet dégradés, il y a des problèmes d’infiltration, il va falloir remplacer 700 fenêtres, réviser entièrement la toiture, refaire les planchers, déplacer des cloisons et des murs car au-delà d’une simple réfection, il s’agira de récupérer et de transformer des espaces pour le moment peu pratiques, pour rationaliser les bâtiments afin d’y créer des zones dédiées aux différentes pédagogies abordées par les élèves, générales, éducation physique, sciences et techniques, cinéma, arts appliqués, etc.

visite Le but est également, dans cette logique de rationaliser l’espace, de regrouper l’hébergement, pour l’instant un peu éclaté, dans une aile dédiée. Cela permettra, à terme, d’accueillir en internat une centaine d’élèves et ainsi de répondre aux besoins réels. Actuellement, sur les 100 internes, 50 seulement sont logés à d’Arsonval, les autres étant hébergés à l’internat de Lavoisier qui lui est déjà rénové.

Ce projet de réhabilitation, entre la mise en place de l’équipe de maîtrise d’ouvrage, les différentes études et les travaux, devrait s’étaler sur 5 ans. Jean-Paul Denanot a plusieurs fois répété qu’il comptait bien qu’il soit engagé le plus tôt possible afin qu’il soit irréversible en cas de changements dans la configuration des institutions publiques comme la probable fusion des Régions.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire