L'actualité en continu du pays de Brive


Relevez le défi confiné lancé par le conservatoire

Le conservatoire de Brive lance un défi pour sortir de “cage” (le mot est approprié). L’idée est de créer, seul ou en famille, une pièce vidéo de 2 minutes en utilisant les objets qui se trouvent autour de vous pour en sortir des sons: verres, couverts, boites, bouteille, râpe, brosse, balai… Vous avez l’embarras de votre imagination. Il y a un petit challenge car, après le déconfinement, il y aura une sélection d’une dizaine de vos meilleures créations avec des cadeaux à la clé. Mais surtout, vous allez bien vous amuser à créer votre composition.

“Nous sommes en cage, notre corps est en cage, mais l’esprit reste libre”, rectifie Marc Antoine Million, professeur de percussions au conservatoire de Brive en expliquant dans une vidéo le principe de ce défi confiné sur le Facebook du conservatoire. “Cage”, c’est aussi le nom d’un célèbre compositeur américain, John Cage, qui s’est illustré dans la musique expérimentale. Dans certaines de ses pièces, il a ainsi utilisé des objets du quotidien en les détournant de leur usage pour en faire des instruments de musique. C’est ce que vous invite donc à faire le conservatoire. Marc Antoine Million vous donne quelques pistes dans la vidéo mais libre à vous de choisir autour de vous. Vous pouvez même utiliser de manière détournée vos propres instruments.

Quant à la pièce elle même, il doit s’agir d’un vidéo de 2 minutes +/- 10secondes. Vous pouvez y joindre des voix, des mots, des onomatopées, slamer, rapper, skater… Ce que vous voulez, on vous dit. Mais attention, “pas de reprise de pièces connues”, exclut le musicien.

Une fois la pièce créée, envoyez vos vidéos dans l’onglet commentaire sur la page Facebook du conservatoire. Sans oublier de mentionner votre identité. N’hésitez pas à demander des précisons sur cette même page. Au travail !

Plus de détails dans la vidéo de présentation

 

Pour amorcer le défi, Marc Antoine Million a créé sa propre Clepsydre music:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire