L'actualité en continu du pays de Brive


Record de participation au France U de triathlon au lac du Causse

France U open. Photo Serge Ayala

Record de participation pour le championnat de France universitaire de triathlon qui se déroulait ce week-end pour la deuxième année consécutive à Brive. Le Lyonnais Nathan Grayel s’impose et la Niçoise Justine Guérard conserve son titre. Cette 28e édition du triathlon du pays de Brive organisé par le BLT (Brive Limousin triathlon) a rassemblé sous un soleil implacable 500 concurrent(e)s de tous âges sur 8 épreuves différentes.

 

France U de triathlon. Photo Serge AyalaC’était le dernier rendez-vous de ce week-end triathlon, mais aussi l’épreuve phare avec des concurrents venus de toute la France. Une centaine d’étudiant(e)s étaient engagé(e)s sur un format S open (750m de natation, 20km vélo, 5km course à pied). Du jamais vu pour Lionel Lascoux, responsable Sport U du Limousin. “Habituellement, on tourne plutôt à 40-50 participants. L’an dernier, on était déjà monté ici à 70. Brive est central, mais ça a aussi plu aux étudiants qui se sont passés le mot.” Un comité régional qui a décidément fort à faire à Brive en enchainant dès ce lundi avec le France U de golf à Planchetorte. L’épreuve qui était également open aura rassemblé au total quelque 180 triathlètes.

Nathan Grayel. Photo Serge AyalaCôté résultats, c’est Nathan Grayel qui s’impose de belle manière chez les hommes. Le Lyonnais de l’Insa, médaille de bronze l’an dernier sur ce circuit, a raflé le titre en 59’24. Que du bonheur! “Je visais le podium mais je savais qu’il y avait du monde.” Surtout Arthur Horseau. Le Montpelliérain tenant du titre était bien décidé à le défendre, restant longtemps dangereux. “Je suis sorti de l’eau plutôt bien. J’avais un peu peur pour la partie vélo, mais il n’est pas revenu et c’est passé”, déclare tout simplement le vainqueur.

CJustine Guérard (au centre) conserve son titre. Photo Marie-Christine Malsoutehez les filles, Justine Guérard conserve son titre. Deuxième victoire consécutive à Brive pour la licenciée de Saint-Raphaël. “Je n’avais pas trop la pression. Je ne suis pas très bien partie en natation et je sors troisième fille de l’eau. J’ai remonté à vélo et maintenu mon avance”, analyse la Niçoise qui savoure “une belle victoire”. Elle boucle le S en 1h07,01. Avec une confortable avance sur ses poursuivantes Jessica Leroux et Morgan Branchoux.

Valentin Labadie vainqueur du M. Photo Marie-Christine MalsouteAutre épreuve porteuse, le M avec ses distances doubles, disputé le dimanche matin. Si c’est le relais Elancia qui franchit le premier la ligne d’arrivée, la victoire individuelle revient à Valentin Labadie. “Je suis très heureux.” On le serait à moins. Non seulement le licencié de Saintes boucle la distance en 2h06’05, mais il s’offre sa première victoire sur un tri. Il connaissait les podiums bien sur, mais jamais la plus haute marche. “Aujourd’hui, j’étais un peu en dessous en natation. Ça s’est joué au vélo, il y a eu une belle bataille, et j’ai mis les gaz en course à pied.”

Cross triathlon. Photo Serge AyalaCe TPB qui a réunit son lot de 500 triathlètes, alignait aussi des épreuves découverte sur des plus petites distances, une version VTT et des distances jeunes. Et notamment une “rando triathlon” (250m natation, 7km vélo, 2km course à pied) non chronométrée pour aborder la discipline en douceur en étant encadré sur tout le parcours et notamment les fameuses transitions.

“Je me rends compte que le triathlon est plus accessible que ce que j’imaginais“, constate Anna, l’une des participantes. “On a tous en tête des athlètes hypermusclés et très endurants. En fait, il y plein de distances différentes et on peut le faire à son rythme, pour le plaisir.” Au final pour la dizaine de participants adultes (dont une majorité de féminines), c’est “une belle découverte”. “Ça s’est fait doucement et c’était très agréable”, conclut Lydie. L’occasion pour le club BLT organisateur de faire de nouveaux émules.

Nettoyage du lac par les jeunes du BLT. Photo Marie-Christine MalsouteCette manifestation bénéficiait aussi des labels “Triathlon féminin” et “Triathlon durable”. Le club a également comme l’an dernier mobilisé ses jeunes pour un nettoyage des abords du lac, dans le cadre de l’action Initiatives Océanes. “Le triathlète doit montrer l’exemple”, estime Clément, 13 ans. “C’est important pour la nature. Faut pas jeter des déchets n’importe où car ça pollue et après ça finit toujours dans l’eau. Et nous on nage dedans.” Comme ses camarades, il a bien retenu la règle des 3 R “réduire, recycler, réutiliser”. Les jeunes et leurs encadrants ont ramassé quelques kilos de mégots (et un kilo ça fait beaucoup de mégots!), de capsules de canettes, papiers d’emballages et autres déchets qui témoignent du peu de respect de nos contemporains pour leur environnement. En espérant que leur efforts ne soient pas vains et que le site soit épargné le plus longtemps possible.

France U triathlon. Photo Serge Ayala

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire