L'actualité en continu du pays de Brive


Quinze collégiens en or pour Bleu Cameroun

Cet après-midi, 15 collégiens d’Arsonval, volontaires pour œuvrer dans le club solidarité en faveur de Bleu Cameroun, ont remis un chèque de 783 euros à la présidente de l’association, Annie Trochery. Un soutien ô combien bienvenu pour l’association, une aventure citoyenne inédite pour un groupe de collégiens enthousiastes et particulièrement mobilisés.

Emmanuel Coulondre, professeur d'histoire géographie, porteur du projet“Est-ce qu’il y aura assez d’argent pour mener à bien le projet ?”, s’inquiète une élève de 5e. Une question qui illustre l’implication et l’enthousiasme des 15 collégiens volontaires du Club solidarité pour mener à bien l’action initiée en janvier dernier par le professeur d’histoire géographie Emmanuel Coulondre. Leur travail s’est conclu tout à l’heure par la remise d’un chèque de 783 euros à l’association qui œuvre à la création de micro-unités familiales d’élevage de crevettes sur la côte de Douala, au Cameroun.

Cheque bleu Cameroun “Depuis janvier, nous nous réunissons tous les vendredis entre 12h30 et 13h30 dans une salle annexe du CDI. Et c’est une véritable aventure”, retrace le professeur qui monte des projets visant à récolter des fonds pour l’association depuis 5 ans, avec le soutien de l’établissement.

Vide-grenier, collecte, vente aux enchères par le passé, il a cette année consisté dans la création et la vente de bijoux artisanaux assorties d’une tombola. “On sait qui on veut aider mais pas la forme que ça prendra. Année après année, les actions sont ce que les élèves en font.” Et cette année, le groupe, particulièrement dynamique, a rondement mené l’affaire. “Motivés, autonomes, concentrés”, le professeur ne tarit pas d’éloges sur ses élèves qui se sont pleinement investis, des demandes d’autorisation, base de la réalisation de tout projet, à la communication, son pendant final.

A gauche, Phalynn Chum, principal adjoint du collège d'ArsonvalLes jeunes sont allés vendre les bijoux confectionnés deux samedis de suite sur le marché de la Guierle et ont récolté 235 euros la première fois, autant la seconde. Pour la tombola, les collégiens de l’autre groupe ont mis en avant leurs talents de commerciaux et ont, entre autre, récolté des lots et bons d’achats dans plusieurs restaurants de la ville. La vente des billets, confectionnés par leur soin, s’est déroulée pendant les vacances de printemps et le tirage au sort, il y a un mois tout juste. Il a permis de récompenser une vingtaine de personnes.

“La somme récoltée viendra compléter les 70.000 euros investis grâce au soutien des adhérents de l’association, de la Ville (20.000 euros) et de la Région (8.000 euros). Elle servira pour la création de bassins d’élevage de crevettes et la formation des jeunes issus des communautés les plus démunies pour les utiliser“, explique la présidente Annie Trochery. “Durant quatre ans, nous avons mené des recherches pour maîtriser le cycle de vie des crevettes camerounaises car nous n’avons pas voulu en faire venir d’Amérique Latine. Nous maîtrisons désormais leur alimentation, connaissons les risques de maladie, etc.”

Elle poursuit: “Épaulés par la compétence de certains de nos adhérents, nous avons même pu développer un diagnostic visant à équiper chaque bassin d’un petit panneau solaire. Ça ne coûte pas très cher et ça permettra aux familles d’être indépendantes par rapport à l’électricité.” Car le but visé est bien la création d’élevages familiaux. “Les premiers devraient voir le jour en fin d’année”, a indiqué la présidente. “C’est très émouvant de voir que des jeunes puissent s’impliquer à ce point dans un projet humanitaire qui est si loin d’eux.” Et Phalynn Chum, principal adjoint du collège de conclure: “Ce type d’action les ouvre aujourd’hui sur le monde extérieur, et il constitue le modèle de leur citoyenneté de demain.”

Les 15 collégiens

le chèque, signé par tous les enfants

Cheque bleu Cameroun 10

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire