L'actualité en continu du pays de Brive


Qu’implique l’état d’urgence sanitaire à Brive

Brive comme l’ensemble du territoire passe dès ce samedi 17 octobre en état d’urgence sanitaire. Pas de couvre feu comme pour l’instant, mais plusieurs nouvelles mesures entrent en vigueur dès demain comme une limitation des groupes à 6 personnes et l’apparition des registres de clients dans les restaurants. Résumé du décret qui va être publié samedi matin avec effet immédiat.

Les rassemblements sur la voie publique ou sur espaces ouverts au public de plus de 6 personnes seront interdits. Un système de dérogation sera mis en œuvre dans des cas qui seront précisés dans l’arrêté. Pour exemple les marchés seront autorisés, mais les regroupements de plus de 6 personnes y seront interdits.

Dans les lieux où l’on est assis comme les cinémas, salles de conférence, de réunion, la règle d’1 siège sur 2 devra s’appliquer entre deux personnes ou deux groupes de personnes ou familles. Les groupes doivent là aussi être limités à 6 personnes maximum.

Dans  les lieux où l’on circule debout, comme les centres commerciaux, musées, salons, parcs d’attraction, le nombre de visiteurs sera régulé sur la base d’une règle de 4 mètre carrés par personne. Il appartient aux gestionnaires des lieux d’évaluer cette capacité et de la faire respecter.

Ceux où le public se trouve assis, que ce soit en espace clos ou plein air (cinémas, théâtres, salles de spectacles, gymnases, stades…) peuvent poursuivre leur activité mais en veillant plus que jamais à faire respecter la distance d’1 siège entre 2 personnes ou entre groupe de 6 personnes venant ensemble. La jauge maximum autorisée étant fixée à 5 000 personnes.

Les cafés et restaurants, s’ils respectent les gestes barrières (port du masque, distanciations sociales…), restent ouverts. Mais tous les restaurants doivent appliquer le protocole sanitaire renforcé : les tables ne pourront pas recevoir plus de 6 personnes, une distance d’un mètre devra être respecté entre les chaises de tables différentes et un registre des clients avec leurs coordonnées doit être systématiquement mis en place pour permettre un tracing. Et cela dès ce samedi midi.

Quant aux éventements festifs et familiaux dans les salles des fêtes ou sous structures, l’interdiction n’entrera en vigueur que lundi 19 octobre, permettant le maintien des événements déjà programmés pour ce week-end. Ensuite seront donc interdits tous les événements qui ne permettront pas de garder de manière permanente le masque (c’est à dire avec repas et boissons).

Des mesures complémentaires pourront être ajoutées en fonction des directives gouvernementales à venir. Nous vous rappelons que le port du masque est obligatoire dans tout le cœur historique de Brive (à l’intérieur de la première ceinture des boulevards) ainsi qu’aux abords des établissements d’enseignements ou crèches, des gares et arrêts de bus.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

1 commentaire

  •    Répondre

    Qu’en est il des sports en salle gymnastique par exemple ?
    Dans mon association nous avons des ateliers d’art plastique. Nous respectons les règles sanitaires : port du masque durant tout l’atelier, distance entre les participants, hygiène, aération, registre des noms et adresses a chaque séance, pas plus de 10 personnes……est ce que cela reste suffisant ou est ce que par exemple on devra réduire le nombre de participants à 6 ?
    Merci de votre réponse
    Muriel Auclair

Laisser un commentaire