L'actualité en continu du pays de Brive


Quand les profs jouent pour les élèves

800 scolaires ont assisté à la répétition générale

Quelque 800 scolaires ont apprécié cet après-midi la répétition du concert symphonique que donnera samedi soir l’ensemble instrumental de Brive dans le cadre de cette 29e foire du livre. Une première pour ces professeurs du conservatoire. Parmi eux aussi: un ancien élève, Paul Beynet, qui a aujourd’hui intégré le conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Le concert aura lieu ce samedi 6 novembre à 20h30 à l’espace des Trois provinces. L’entrée est gratuite et vous pouvez retirer les billets au conservatoire demain samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 16h. Infos au 05.55.18.17.91.

L'orchestreSur la même scène occupée hier soir par Goran Bregovic et son orchestre, une soixantaine d’autres musiciens: la plupart professeurs de conservatoire auxquels s’ajoutent des musiciens de la région et quelques élèves. Sous la direction de Marc Ursule, l’ensemble a offert sa répétition générale à un public pour le mois inhabituel. Dans la salle, une masse d’enfants des écoles primaires du bassin et quelques uns de collèges et lycées.

le regard des écoliers“C’est une première”, explique Benoît Quiniou qui préside cet ensemble instrumental. “L’intérêt est d’amener les enfants au contact d’un orchestre et de leur expliquer son fonctionnement, ses groupes d’instruments, à travers cette œuvre de Britten qui s’y prête parfaitement.” Dans la salle plongée dans le noir, les spectateurs laissent s’exprimer l’enthousiasme de leur jeunesse, mimant le chef d’orchestre, le violoniste ou le trompettiste de leur choix.

Paul BeynetAuparavant, bouche bée, ils admiraient la virtuosité du jeune pianiste Paul Beynet, 21 ans, interprétant le Concerto pour piano en mi mineur de Chopin. Un retour aux sources pour ce soliste qui a intégré le conservatoire national supérieur de Paris. “J’ai débuté au conservatoire de Brive en piano classique. Ma passion est née ici” et de citer tous ses professeurs de l’époque qu’il retrouve d’ailleurs aujourd’hui parmi l’orchestre. Le pianiste, plus habitué à jouer seul ou en orchestre de chambre, ne cache pas son bonheur. “Jouer ainsi entouré est plus stressant, mais on se sent aussi soutenu. Il y a un côté très sympa et beaucoup d’affectif.”

***********

Un concert à découvrir demain samedi 6 novembre à 20h30, aux Trois Provinces. Le programme des œuvres offre une formule typique de concert: ouverture, concerto, œuvre symphonique: Beethoven, Chopin, Britten.

  • Dans un premier temps, l’Ouverture Coriolan de Ludwig van Beethoven, écrite en 1807 caractéristique de la puissance et de l’expressivité du compositeur allemand.
  • Dans un second temps, en hommage au bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin, l’orchestre interprétera son Concerto pour piano en mi mineur composé en 1830; le soliste invité est Paul Beynet, jeune pianiste qui a débuté au conservatoire de Brive et qui a intégré aujourd’hui le Conservatoire national supérieur de musique de Paris.
  • Pour finir, une œuvre symphonique de Benjamin Britten, The Young Person’s Guide to the Orchestra (Variations sur un thème de Purcell), qui présente et valorise tous les instruments de l’orchestre. Une pièce écrite en 1946, à l’origine en direction d’un jeune public, mais qui profite aux oreilles de tous.

panoramique public

Les enfants

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire