L'actualité en continu du pays de Brive


Prise d’armes, défilé et des Rafale pour le 14 juillet

La fête nationale promet à nouveau d’être remarquable. La prise d’armes qui débutera à 10h20 place Aristide Briand (devant le théâtre), sera suivie d’un défilé avenue de Paris, marqué comme l’an dernier par le passage aérien de Rafale.

Ce sera en quelque sorte l’entrée en service officielle de l’avenue de Paris dont la rénovation s’est achevée il y a tout juste une semaine. “L’inauguration viendra plus tard”, a annoncé ce matin le maire Frédéric Soulier lors de la conférence de presse qui réunissait les participants à l’événement. “Un 14 juillet dignement célébré avec un défilé plus conséquent que l’an dernier”, a-t-il précisé. “C’est l’occasion de nous rassembler pour soutenir toutes nos forces qui œuvrent pour notre sécurité et notre santé, 126, police, marine, pompiers…”

Concrètement, la célébration débutera à 10h20 par une prise d’armes devant le théâtre municipal au cours de laquelle seront remises une dizaine de décorations. À 11h20, “plus ou moins 10 minutes”, a estimé le représentant de l’armée de l’air, les avions Rafale de retour de la cérémonie aux Champs-Élysées à Paris feront leur passage en ouverture du défilé briviste. “Deux Rafale, éventuellement 4 selon le dispositif opérationnel, appartenant à 30e escadre de chasse de Mont-de-Marsan, engagée en fin d’année dans l’opération Chammal contre l’État islamique. “Ils voleront dans le sens nord/sud, du Pont Cardinal vers la collégiale, à une altitude de 200 à 300m.” Un passage à “petite vitesse” qui ne durera que 20 secondes. Ce survol éclair n’en sera pas moins le temps fort du défilé qui mobilisera 134 hommes et femmes et 32 véhicules.

En tête de file, le régiment d’infanterie avec la compagnie tout juste rentrée de l’opération Barkhane au Sahel. “Elle a été projetée au pied levé fin avril-début mai dans le cadre d’un échelon international d’urgence”, précisait l’officier communication. Le 126 défilera avec 73 personnes à pied, escorté par 4 traditionnels blindés VBL et VAB mais aussi pour la première fois 2 MASSTEC, sortes de gros 4×4 équipés pour les chefs de section que le régiment a touché cette année. Forte présence aussi des sapeurs pompiers, toujours très applaudis, avec 20 véhicules contre 9 l’an passé. L’école de gendarmerie de Tulle (22 personnes) et les Jeunes sapeurs pompiers (15 filles et garçons) seront intégrés comme l’an denier à ce défilé qui comprendra, nouveautés 2018, 15 jeunes de la Préparation militaire marine et 7 collégiens de la classe de Défense du collège Jean Moulin. Le tableau ne serait pas complet sans la police nationale (1 véhicule et 2 motos) et la police municipale (2 équipes cynophiles dont le chien dressé pour la recherche de stupéfiants qui a montré encore dernièrement son potentiel, 1 véhicule et 2 motos). Une représentation symbolique puisque ces deux forces sont évidemment déployées pour la sécurité de l’événement.

Autre nouveauté de ce 14 juillet: la présence de l’Harmonie municipale Sainte-Cécile qui pour la première fois assurera la totalité des sonneries  de la cérémonie. Elle interprétera également plusieurs morceaux lors de la mise en place du défilé et pendant le buffet républicain. Comme l’an denier, l’artiste lyrique Nathalie Marcillac et l’accordéoniste Frédéric Valy, interpréteront Le Chant du départ puis La Marseillaise. Sans oublier, toute la matinée dès 9h30 devant le théâtre, les trois cars podiums des CIRFA air, marine, terre. “Ça peut susciter des vocations”, espère le responsable du bureau CIRFA de Brive. “L’armée, c’est 20.000 contrats en 2018, du sans diplôme à bac + 5, de 17 à 30 ans, avec des durées de 1 à 10 ans.”

Le 14 juillet étant un samedi, la cérémonie devra voisiner avec le marché maintenu, ce qui devrait drainer vers le défilé de nombreux chalands. À noter que pour des raisons de sécurité, l’ensemble de la zone sera entièrement fermé à la circulation comme au stationnement de 1h à 13h. Le parking souterrain sera exceptionnellement ouvert (à la tarification habituelle de 1 euro) avec un accès uniquement par le quai Tourny.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire