L'actualité en continu du pays de Brive


Près de 40 collégiens de Rollinat nettoient la nature au Prieur

Netoyage de la nature 1pano

Chaque année, l’opération nationale “Nettoyons la nature” se déroule le 3e week-end de septembre. Fidèles au rendez-vous, les 3e du collège Rollinat y prennent part depuis près de 10 ans. D’ordinaire menée aux Bouriottes à l’est de la ville, elle est en cours en ce moment à l’ouest où 35 collégiens s’affairent  dans le quartier du Prieur.

Netoyage de la nature 2Des gros balais, un pneu, un autoradio, un caddie, une batterie, de la ferraille, les élèves de 3e qui participent cet après-midi à l’opération “Nettoyons la nature” n’en finissent plus d’extraire des berges de la Corrèze de nombreux déchets. Par le passé, l’établissement qui décline en local cette opération nationale avait pris l’habitude d’œuvrer à la plaine des jeux des Bouriottes à Malemort. “Il semble qu’au fur et à mesure des années, on ait fini par faire le tour des lieux“, soufflent Laurence Schiapparelli et Sébastien Cheyp, professeurs de science de la vie et de la terre à Rollinat. Les élèves semblent ainsi être venus à bout des déchets les plus volumineux et insolites: caddies, pneus, radio, congélateur,etc.

Netoyage de la nature 5Elle poursuit:” L’objectif de cette opération est de sensibiliser les élèves à l’impact des déchets sur l’environnement, de leur faire prendre conscience de l’irresponsabilité des gens.” Au début, explique-t-elle, ils ne sont pas très motivés, mais ils en reviennent… “On pense que ça va être nul mais c’est stylé”, traduit un collégien équipé comme tous les autres d’un tablier de protection et de gants. Derrière lui, un groupe est en train de remonter des berges une structure métallique lourde et imposante: “C’est un pied de parasol!”, s’exclame l’un d’eux. “C’est exagéré là quand même“, réagit une collégienne, spectatrice incrédule de la scène. Un peu plus tard, le même groupe remontera une large toile gorgée d’eau. Une nappe ? Plutôt la suite du pied de parasol.

Netoyage de la nature 6“A première vue, on ne voit pas tout ça quand on se balade”, explique Théo, un des 3e motivés par l’opération. Il est déjà venu prendre l’air par ici mais n’avait encore jamais prêté attention à toute cette pollution. “C’est dégoutant”, résume-t-il avant de partir à la recherche d’autres déchets à mettre dans la benne mise à disposition de l’établissement par la Ville.

“Ils jouent le jeu à fond”, salue Laurence Schiapparelli en indiquant qu’une fois les berges du Prieur débarrassées des déchets accessibles aux collégiens, ils étendraient leur champ de recherches le long de la Corrèze. Liée avec l’éducation citoyenne et le développement durable au programme de 3e, cette action trouvera un prolongement en fin d’année à l’occasion d’exposés. Elle devrait être réitérée au Prieur ou ailleurs à la fin du mois de septembre de l’an prochain. A moins que les enseignants ne déclinent le thème du développement durable dans une autre action. Ils y cogitent déjà.

Netoyage de la nature 3

Netoyage de la nature 4

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire