L'actualité en continu du pays de Brive


Pourquoi le stadium reste-t-il allumé une fois le match terminé ?

Le coup de sifflet de l’arbitre ne signe pas la fin du match pour tout le monde. Quand les joueurs de rugby rentrent aux vestiaires et le public évacue les travées du stade, ils sont une équipe de 5 jardiniers de la Ville à entrer en action. Un travail de l’ombre nécessaire, effectué en pleine lumière.

“Depuis 3 ans, nous avons mis en place une équipe des espaces verts lors de toutes les rencontres de rugby“, explique Daniel Girard, chef du service de la régie espaces verts. Particulièrement attentifs en période hivernale où la pelouse est plus sollicitée, les jardiniers interviennent à la mi-temps pour remettre le terrain en état, mais surtout à la fin du match, pour réparer le plus gros des dégradations. “On sillonne tout le terrain avec un râteau pour reprendre tous les endroits où la pelouse a été arrachée. Cela nous prend quatre heures, parfois cinq.

Auparavant, lors d’un match en week-end, par exemple, l’intervention ne se faisait que le lundi. Mais en cas de gel ou de sécheresse, la pelouse, qui n’était pas remise en place tout de suite, se réimplantait mal. Cela nécessitait plus d’entretien pour réparer les dégâts en aval.
“En intervenant immédiatement, l’enracinement se fait mieux et plus vite.” En deux ou trois jours, la pelouse est ainsi prête pour recevoir les entraînements et le match d’après. CQFD.

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire