L'actualité en continu du pays de Brive


Pour changer de regard sur la maladie d'Alzheimer

Pano2 Colloque Alzheimer

Jusqu’à vendredi,  échanges, forum d’information, portes ouvertes, conférence et exposition vont se succéder à Brive à l’occasion de la 6e édition de la semaine de la maladie d’Alzheimer. Ouverte cette après-midi à la CCI, cette édition compte en tout une trentaine de manifestations gratuites réparties sur le département. Le programme complet sur le site du Conseil général de la Corrèze.

Colloque Alzheimer 2La maladie d’Alzheimer avait déjà sa journée, le 21 septembre. Elle a maintenant sa semaine, coordonnée par France Alzheimer Corrèze et COGLIM, le réseau mémoire dédié à la promotion du diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer en Limousin. Créée en 2009 pour répondre aux inquiétudes de la population (c’est la maladie qui suscite le plus de crainte après le cancer et le sida), cette opération, fruit d’une forte mobilisation* (des professionnels spécialisés aux bénévoles en passant par les membres d’associations), prend la forme de manifestations gratuites, tout public et multiples; comme à Brive avec un moment d’échange, d’écoute et de conseils pour les proches de personnes malades (mardi 23 à 15h au café Le Dix neuf cent, 14 bd Puy Blanc), des portes ouvertes à l’accueil de jour de Bel Air, France Alzheimer 19, au Relais Geneviève et à l’Ehpad de Rivet. Mais encore des atelier, conférence et exposition. (Voir le programme complet ici)

Changer le regard sur la maladie, mieux la comprendre, trouver des réponses à ses interrogations ou bien seulement apaiser ses craintes: là sont les missions de cette manifestation qui vise in fine l’information du grand public. “Ne restez pas seul, acceptez de vous faire aider”, a exhorté, en direction des aidants familiaux, Christian Bruguet, président de France Alzheimer 19.

Colloque Alzheimer 4“Il vaut mieux trop consulter que trop tard”, a insisté, pour sa part, Florence Gourdeau-Nauche, chef du pôle gériatrie de l’hôpital et responsable de la consultation mémoire. “Ne pas connaître la maladie, c’est ne pas reconnaître le malade et donc ne pas le soigner. C’est l’abandonner.” Contre “la banalisation des troubles de la mémoire”, elle exhorte à diffuser, rediffuser, marteler l’information sur la maladie. En outre, elle le rappelle: “Un diagnostic précoce, c’est une meilleure prise en charge à l’intérieur d’un parcours de soin gradué et individualisé.”

Ainsi, en Limousin, “l’heure est à la prévention, la sensibilisation et la mobilisation”, a souligné Christian Bruguet. “Il y a eu un avant et un après plan Alzheimer qui s’est achevé en 2013”, a ajouté François Négrier, représentant Philippe Calmette, directeur de l’Agence régionale de santé. “Le Limousin a fait des progrès et a mis en place différents services tels que les MAIA, les maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer (la région en compte 6, dont une en Corrèze), des consultations mémoire ou encore des plateformes de répit.”

Ces espaces de répit, proposés dans le cadre d’accueil de jour, à Bel Air ou à l’Ehpad de Varetz par exemple, sont maintenant complétés par le Relais Geneviève (nous vous en avions parlé ici) qui accueille les malades tous les après-midis de semaine et permet aux aidants familiaux de souffler un peu. “Il fonctionne à plein régime”, a indiqué le président. “Il faudrait que d’autres structures de ce type voient le jour, des structures qui prennent un autre cadre que le milieu hospitalier.” Cette semaine, qui vise aussi à renforcer la dynamique autour des moyens de prise en charge, voudrait favoriser cette éclosion.

En France, la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées toucheraient environ 850.000 personnes âgées de plus de 65 ans. En Limousin, région particulièrement touchée par la maladie du fait de sa population vieillissante, environ 13.100 personnes sont atteintes par cette maladie et 4.100 nouveaux cas apparaissent chaque année.

*Proposée par le réseau Coglim et France Alzheimer Corrèze, cette semaine est organisée en partenariat avec l’agence régionale de santé du Limousin le conseil général de la Corrèze, les villes partenaires, l’Agirc-Arrco, la Carsat centre ouest, la MSA du Limousin, les centres hospitaliers, établissements et services de soins et d’accompagnement, des professionnels et bénévoles.

Colloque Alzheimer 1 pano

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire