L'actualité en continu du pays de Brive


Pitaya

La franchise de restauration thaïlandaise qui emprunte son nom au fruit du dragon, a ouvert ce mercredi 14 octobre avenue de Paris. Une seconde vie pour cet immeuble emblématique resté longtemps inoccupé et qui a bénéficié du plan Action Cœur de ville. En créant qui plus est 19 emplois.

C’était l’un des dix bâtiments vétustes ciblés par l’ORI, l’Opération de restauration immobilière qui impose aux propriétaires de les réhabiliter ou de les vendre. Il a fait le bonheur du Limougeaud Loïc Médard, spécialiste de la restauration franchisée dans la région qui a installé entre autres le KFC de la zone Ouest. Et le moins que l’on puisse constater est que la métamorphose est réussie et les clients ont patiemment fait la queue dès l’ouverture.

La façade Art déco des anciens établissements Fraçois, a retrouvé de son pimpant. A l’intérieur, la décoration épurée et chic joue le contraste du bois sur fond noir dans une ambiance d’éclairages en bambous. Derrière la grande baie vitrée, une batterie de cuisiniers en livrée noir s’active à la commande.

“Le concept s’inspire de la street food de Bangkok avec des plats riches en couleurs et en saveurs, cuisinés minute devant les clients”, explique Loïc Médard. La marque de Kadir Guclu, un jeune chef d’entreprise bordelais, est en pleine expansion et met en appétit les investisseurs. L’aventure a commencé en 2010 par un tout petit restaurant à Bordeaux. “La chaine compte actuellement 65 restaurants et devrait atteindre la centaine à la fin de l’année.”

A la carte, des plats servis dans des bols en bambou avec des incontournables comme le bo bun avec ses vermicelles de riz ou le pad thaï de viandes ou crevettes sautées au wok. Des plats à prix raisonnables et suffisamment copieux puisque les clients  qui n’en arrivent pas à bout peuvent repartir avec un petit sac pour éviter le gaspillage. Des commandes à consommer sur place comme à emporter, livrées par Uber ou récupérées en click and collect.

Avec sa voisine Courir, l’enseigne Pitaya devrait dynamiser cette entrée du centre-ville. Aux deux étages, une autre “restauration” est en cours avec la création de 5 logements.

Pitaya, 4 avenue de Paris. Ouvert 7 jours sur 7, de 11h30 à 15h et de 18h30 à 22h30, samedi en continu. Infos sur pitayaresto.fr, Facebook et Instagram.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

1 commentaire

  •    Répondre

    Bonjour, où est passé le stand qui vendait des produits indoux, encens, vêtements, articles de déco ? Il se situait là où se trouvent vos tables ? J’espère qu’il n’est pas parti trop loin, j’apprécie beaucoup son stand !
    Excellente journée à vous.

Laisser un commentaire