L'actualité en continu du pays de Brive


Pierre-Loup bientôt la tête dans les étoiles

Pierre-Loup Tourbier-Dexet, 16 ans, lycéen à d’Arsonval, va prochainement envoyer une nacelle équipée de deux caméras dans l’espace pour recueillir des images de la Terre. Décollage prévu en avril ou mai si tout se passe bien.

 

3,2,1,0… Décollage de la nacelle Androïde du projet Star-Way depuis un pré quelque part en France. Dans deux ou trois heures, la nacelle devrait atteindre 40 km d’altitude et survoler la Terre depuis la stratosphère afin de prendre des images de la planète bleue. Star-Way, c’est le projet qu’est en train de mener le lycéen. Comme l’a fait Thomas Pesquet, le spationaute français, Pierre-Loup s’apprête à le faire. A son échelle et avec ses moyens.

A l’intérieur de la nacelle deux caméras ultra-résistantes et sophistiquées embarquées, « un processeur pour recueillir des données, une balise GPS ou une balise de radio amateur, ce n’est pas encore tranché », souligne ce passionné d’astrophysique et grand fan d’Elon Musk, le patron de SpaceX et de Tesla. Et deux membres d’équipage. Deux Playmobil® répondant aux prénoms de Bill et Samantha. Probablement les deux premières figurines de la firme allemande envoyées dans l’espace.

La nacelle d’environ 600 grammes sera tractée par un ballon en latex naturel rempli d’hélium. 6m3 exactement. « Il a fallu calculer et faire un compromis entre poids et vitesse. Il faut une certaine vitesse pour que le trajet ne dure pas trop longtemps. Et un certain poids pour que la nacelle aille assez haut mais pas trop vite. Pour bien capter les images. De plus, plus il y a d’hélium dans le ballon plus il risque d’éclater rapidement. En fait, c’est plutôt un compromis entre poids, vitesse et hauteur », explique Pierre-Loup.

Le lycéen s’est tourné vers l’Allemagne pour acquérir le ballon et une partie du matériel pour la nacelle et c’est grâce à l’université Clermont Auvergne (UCA) que le jeune homme devrait obtenir l’hélium nécessaire au projet Star-Way. L’université s’est également rapprochée du Centre national d’études spatiales (CNES) pour obtenir un second ballon en cas de défaillance du premier. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Ce partenaire universitaire a également contacté Nicolas Laporte, originaire du Puy-de-Dôme, astrophysicien à l’université de Cambridge !

« Nicolas Laporte a un projet en Auvergne avec une association qui a pour but de filmer la Chaîne des puys depuis l’espace. Il avait demandé à Thomas Pesquet qui n’avait pas pu le faire la première fois. Thomas Pesquet retourne bientôt dans l’espace et il va essayer cette fois de le faire. Mais quoi qu’il en soit, Nicolas Laporte m’a dit que si mon lancement avait lieu en Auvergne et si ma nacelle Androïde arrivait à prendre des images de la Chaîne des puys, celles-ci seraient montrées lors de l’exposition de Thomas Pesquet. J’ai donc trouvé un terrain en Auvergne. A Super-Besse, dans le Puy-de-Dôme », se réjouit Pierre-Loup. « Même si la nacelle est lancée depuis l’Auvergne le rayon de récupération se situe entre 100 et 200 km. Elle peut donc atterrir à Brive ! », rigole ce passionné.

L’opération Star-Way devrait se dérouler en avril ou mai. Si tout se passe bien. Ce sera l’aboutissement d’un an de travail. Mais il reste encore des choses à régler. Des choses auxquelles on ne pense pas forcément « Comme l’assurance par exemple », remarque Pierre-Loup. « Il y aussi les autorisations à obtenir, notamment celle de l’aviation civile qui peut annuler l’opération 15 min avant le décollage… Tout ça est en court. Le jour du lancement la météo va également entrer en jeu. Ça peut décaler l’opération Star-Way. Ce qui peut être préjudiciable pour l’organisation et les partenaires ».

Pieds sur terre et « la tête dans la lune », comme aime à plaisanter sa maman, Virginie, Pierre-Loup aimerait bien devenir astrophysicien comme Nicolas Laporte ou spationaute comme Thomas Pesquet. « Pour spationaute, je suis trop grand !!! », précise Pierre-Loup. « Je compte sur Elon Musk pour créer des cockpits plus adaptés, » sourit le lycéen.

 

Le projet Star-way est sélectionné pour un festival de la région Nouvelle-Aquitaine qui présentera les meilleurs projets des lycéens. Il devrait se dérouler en mai 2021.

Il est toujours possible de faire des dons pour soutenir Pierre-Loup dans son projet. Pour l’aider c’est ici.

Contact. Facebook. Instagram ou phychim-earth

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire