L'actualité en continu du pays de Brive


Petite enfance et Grande Agglo évoquées lors des vœux de l'Agglo

Hier soir, la commune d’Ussac accueillait les vœux de l’Agglo de Brive. Les discours ont notamment porté sur la prise de compétence Petite enfance par l’intercommunalité et sur la Grande Agglo.

Après le mot d’accueil de Gilbert Rouhaud, maire d’Ussac, commune qui accueillait hier soir la cérémonie des vœux de l’Agglo de Brive dans sa salle polyvalente, le directeur général des services Jean-Luc Reviller a pris la parole.

“Tout d’abord, je voudrais saluer les nouveaux collègues qui viennent de nous rejoindre”, a-t-il commencé en faisant référence aux 215 agents Petite enfance transférés depuis le 1er janvier dernier. “C’est quelque part une mini révolution, car les services de proximité de l’Agglo étaient, habitat et assainissement mis à part, souvent exercés par des délégataires de service public ou des syndicats mixtes”.

Désormais, l’Agglo gère la Petite enfance, et “un service au contact du citoyen réclame de l’écoute, de la pédagogie, et je sais que ceux qui l’exercent comme les agents de la Petite enfance savent ce qu’il y a derrière ces mots”.

En 2012, l’Agglo a continué ce qu’elle a entrepris côté transports et réseaux. Elle a également adapté très récemment le guide des aides en matière de logement au bénéfice des particuliers comme des organismes de logement social. Elle a multiplié les actions en matière d’insertion par l’économique, “en rendant en particulier effectives les clauses d’insertion qui ont trouvé toute leur place dans les marchés publics”, a indiqué le DGS.

Réfléchi depuis des années, le projet de l’aménagement de Brive-Laroche a véritablement décollé en 2012, et les études vont se dérouler pendant toute l’année 2013. “Cet aménagement devra respecter les engagements en matière de développement durable mais aussi respecter l’équilibre économique de notre biotope qu’est le bassin de vie de Brive en évitant de déséquilibrer l’Est ou le centre-ville de Brive.”

L’autre gros dossier de 2013, si le périmètre est validé, sera la construction de la Grande Agglo.

Jean-Luc Reviller, conscient du “travail titanesque” à abattre sur le plan technique et administratif pour faire fonctionner cette Grande Agglo, a émis un regret: “N’aurait-il pas été plus important d’aller sur un périmètre incluant un bassin de vie allant de Terrasson à Souillac ancrant notre espace de vie un peu plus au Sud et à l’Ouest?”

Reste déjà à poursuivre les échanges constructifs entre toutes les collectivités concernées pour que la Grande Agglo voit le jour. Un travail de fond qui va durer toute cette année et au-delà, et qui a permis au DGS de conclure ainsi son discours: “Comme le disait un ancien Premier ministre, la route est droite mais la pente est raide, mais je veux me rassurer en pensant qu’elle ne sera pas sablonneuse.”

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire