L'actualité en continu du pays de Brive


Pas de JANE mais une vidéo pour accueillir les nouveaux étudiants

Ce jeudi 1er octobre, aurait dû avoir lieu la Journée d’accueil des nouveaux étudiants, la JANE. Le contexte sanitaire a malheureusement contraint la Ville à en différer l’organisation. Le maire Frédéric Soulier leur souhaite donc la bienvenue dans une vidéo.

L’an dernier, le jeudi 3 octobre 2019, quelque 900 nouveaux étudiants se sont retrouvés pour cette journée d’intégration concoctée par la Ville. La JANE mêle sous forme ludique découverte de la cité, culture et sport. Avec pour pimenter la journée, un challenge entre formations salué par le maire. L’IFSI-IFAS de Brive qui l’avait emporté l’an dernier, aurait ainsi dû ce jeudi 1er octobre remettre en jeu son titre de gagnant. Point de JANE cette année, mais il ne sera pas dit que la journée qui lui était consacrée ne sera pas marquée. En l’occurrence par une vidéo du maire s’adressant directement à ces nouveaux étudiants.

Brive compte au total 2 000 étudiants répartis dans diverses formations allant des premiers cycles en droit ou commerce et STAPS jusqu’à l’IFSI (soins infirmiers) et les formations plus courtes à vocation professionnelle comme les IUT, BTS, école d’esthétique… Une offre qui n’a cessé de se développer ces dernières années autour des enseignements innovants et des nouvelles technologies, amenant sur site “des formations supérieures réservées jusque-là aux pôles universitaires plus important”, rappelle Frédéric Soulier. Ceci grâce à la multiplication des partenariats. Cette année universitaire verra aussi l’achèvement sur le site du nouveau pôle formation santé, des métiers de préparateur en pharmacie, d’aide-soignant et d’infirmier. Des projets émergent comme le « Campus connecté », l’École industrie du futur avec Paris Tech et l’ENSAM ou la mise en place, suite à la réforme, de l’accès aux études de santé PACES.

Il est à noter que plus de 40 % des étudiants arrivent d’un horizon extérieur à Brive, en particulier du nord du Lot, l’est de la Dordogne ou le Cantal. D’où l’importance que revêt cette journée pour les accompagner dans la découverte de leur nouveau lieu de vie. “Nous avons beaucoup d’espoirs sur le développement universitaire de Brive car le meilleur atout pour vous, c’est la ville elle-même, son cadre de vie, son ambiance, et sa qualité d’enseignement, tout pour faire de Brive un environnement privilégié pour passer la meilleure année possible”, les invite Frédéric Soulier.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire