L'actualité en continu du pays de Brive


Pas de grande vitesse sans TET

SNCF-pano2

“Le schéma préconisé par le rapport Duron est inacceptable”, affirme Frédéric Soulier, dénonçant “une double impasse ferroviaire“. Le président de l’Agglo a donc proposé hier soir aux conseillers communautaires un voeu sur l’avenir de la ligne Paris-Toulouse via Brive, préconisant au gouvernement de ne pas suivre ce rapport comme de prévoir du matériel neuf et moderne. Une motion qui a été acceptée à l’unanimité.

 

Trop c’est trop. Et le rapport Duron est vraiment de trop pour le président de l’Agglo qui juge “inacceptables pour la Corrèze” les préconisations de cette commission sur l’avenir des TET (Trains d’équilibre du territoire). “Elles divisent par 2 le nombre de liaisons quotidiennes entre Paris et Brive: on passerait de 9 à 4, ce qui dégraderait énormément la ligne.” Les préconisations suppriment également tout arrêt de trains grandes lignes à Uzerche, “pourtant gare grande ligne la plus proche de Tulle”.

Et ce n’est pas le seul motif d’agacement: “Le rapport n’envisage pas non plus de possibilité crédible, même à terme, de connexion avec le réseau à grande vitesse LGV”. Pour lui, ce serait condamner Brive à “une double peine ferroviaire”, nord-sud et en transversale est-ouest, au bénéfice de la seule gare de Limoges.

“Si l’on perd sur les TET, on ne soutiendra plus la LGV”, prévient-il en menaçant de se retirer du débat de la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse). Les élus communautaires ont unanimement adhérer à l’inquiétude de voir se détériorer la situation si ces préconisations étaient mises en pratique. Par motion, ils ont donc demandé au gouvernement, non seulement de ne pas suivre cet avis, mais de maintenir ses engagements sur les TET, à savoir “9 dessertes aller-retour Brive-Paris par jour et au moins 4 liaisons vers le sud“. De prévoir également du matériel roulant neuf et moderne, qui permettra de retrouver des gains d’attractivité et de trafic de voyageurs.

Cette même motion devrait être présentée ce soir aux élus du conseil municipal.

A propos de ce conseil communautaire, vous pouvez également consulter notre article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire