L'actualité en continu du pays de Brive


Octobre Rose : Rencontre avec Alexandra Nazzari à l’origine des « Calendriers rayonnants »

Depuis le début du mois et dans le cadre de la campagne annuelle de sensibilisation au dépistage du cancer du sein « Octobre Rose », le pôle de cancérologie du Centre hospitalier de Brive distribue à chaque patiente atteinte d’un cancer du sein et débutant une radiothérapie un « calendrier rayonnant ». Conçu sur le principe de ceux de l’Avent et personnalisé selon le nombre de séance, ce calendrier se compose d’un sac en toile personnalisé, d’un calendrier qui permet de décompter les jours et l’avancée des séances et de surprises emballées dans des pochettes numérotées à découvrir après chaque séance de radiothérapie. Nous avions déjà présentés cette initiative lors d’un précédent article (vous pouvez le lire ou relire ICI).

Cette idée de « calendriers rayonnants » vient d’une patiente du pôle de cancérologie du Centre hospitalier de Brive, Alexandra Nazzari. Nous l’avons rencontrée à Brive dans nos locaux après une visite de suivi à l’hôpital. Elle reprendra la route ensuite vers Saint-Céré.

Alexandra Nazzari, habite Saint-Céré, elle a 34 ans. De Brive, elle ne connaît que l’hôpital. En 2020, on lui diagnostique un cancer du sein inflammatoire. En plus de la chimiothérapie, 35 séances de radiothérapie lui sont prescrites de la mi-octobre à début décembre. Environ quatre à cinq séances par semaine. Le mois de novembre surtout se passera donc quasiment à l’hôpital de Brive. « En cette période proche de Noël, il y avait déjà des calendriers de la l’Avent en vente. Je m’en suis acheté un avec des bougies que j’ai un peu détourné et adapté. Il n’y a que 24 jours sur un calendrier de l’Avent. J’ai fait le compte rebours à l’envers. Chaque jour, j’allumais la bougie symboliquement. J’y ai trouvé une sorte de réconfort et de soutien moral… », raconte Alexandra. L’idée de le proposer aux patientes du service germe en elle… Elle en parle à la direction. Le projet est validé.

« Nous avons ensuite travaillé pour en faire quelque chose qui soit plus en rapport avec le public du pôle. » Le simple petit calendrier de l’Avent devient le « calendrier rayonnant ». Il se compose d’un sac en toile personnalisé contenant des surprises emballées dans des pochettes numérotées à ouvrir jour par jour dans l’ordre décroissant (le nombre de pochettes dépendra du nombre de séances de radiothérapies prescrites pour chaque patiente), d’un calendrier métallique (prêté, car « on n’aime pas garder ce genre de chose chez nous », explique Alexandra) servant d’éphéméride afin de décompter visuellement les jours et l’avancée des séances de radiothérapie et d’ « attentions rayonnantes », c’est-à-dire des surprises emballées dans des pochettes numérotées à découvrir après chaque séance de radiothérapie.

« Il y a aussi dans le calendrier des rappels, des petites fiches sur les soins de support proposés par le pôle de cancérologie auxquels on ne pense pas forcément tant la patiente peut être submergée par les informations. Activités physiques adaptées, rendez-vous avec une socio-esthéticienne… », précise Alexandra.

 

Durant le mois d’octobre environ trente « calendriers rayonnants » seront distribués pour autant de patientes…

« Nous envisageons de l’étendre à d’autres pathologies et aux patients et patientes », souligne Alexandra.

Aujourd’hui Alexandra va mieux, « théoriquement en rémission », glisse-t-elle avant de rentrer chez elle à Saint-Céré.

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire

15 + quatorze =