L'actualité en continu du pays de Brive


Nouveau logo, nouvel état d’esprit pour l’Adapei de la Corrèze

logo ADAPEI1pano

L’Adapei (association départementale de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) de la Corrèze change de logo, mais aussi de regard sur la prise en charge des personnes handicapées.

logo ADAPEI4« La communication ne remplace évidemment pas le travail fait au quotidien par notre association qui œuvre auprès des personnes handicapées, mais elle peut contribuer à incarner notre façon de travailler ».

C’est par ces mots que le président de l’Adapei de la Corrèze, Jean-Michel Colin, a justifié le changement de logo de l’association.

Ce nouveau logo vise à incarner la prise en charge globale de la personne handicapée avec les deux anciennes silhouettes qui, désormais, se fondent l’une dans l’autre, formant un cercle apaisant.

« La police de caractère, qui s’appelle Andika, répond à la norme d’accessibilité S3A et à la charte Falc, pour « facile à lire et à écrire ». Ce logo est donc adapté au public que nous accueillons », développe Manuel Darrault, chargé de communication et créateur du logo « qui a été validé par une commission, après de nombreux échanges et une dizaine de propositions au total ».

logo ADAPEI3Nouveau logo, nouvel état d’esprit pour l’Adapei, puisque l’association va encore évoluer dans un avenir proche : « Nous avons constaté que notre prise en charge des personnes handicapées pouvait être améliorée », explique Jean-Michel Colin. « Nous proposons déjà, depuis un an, un centre de formation qui peut accueillir les acteurs du monde médico-social et des outils de service à la personne. Néanmoins, jusqu’à présent, nous étions surtout dans une logique d’accueil au sein de nos établissements. Nous allons désormais de plus en plus nous orienter vers les services à la personne. »

logo ADAPEI2Pour Gérard Restouex, directeur général, il s’agit de « récolter les graines que nous avons semé depuis 2010 ». Ce « passage à l’offensive » s’accompagne d’un discours franc et direct : « Nous allons de plus en plus étendre notre champ d’action, notamment en proposant des services commerciaux. Et ces services ne pourront donc survivre que s’ils sont bons ! »

Cette volonté affirmée d’« incarner un souffle nouveau dans le milieu médico-social associatif » ne saurait être, selon l’Adapei de la Corrèze, contrariée par « la réalité, que l’on connait tous, des budgets contraints, voire en diminution ». L’envie de faire aussi bien, et même mieux, dans le cadre d’une « prise en charge globale des personnes handicapées », est clairement affichée par l’Adapei.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire