L'actualité en continu du pays de Brive


Marché de l’immobilier : vers une reprise ?

Vue de Brive

Le marché immobilier passé au crible sur le pays de Brive. L’observatoire économique vient de rendre sa copie. Première tendance, la crise semble être passée, les professionnels tablent sur une reprise pour les mois à venir, mais une reprise progressive. Un tableau de bord de la conjoncture immobilière présenté mardi soir dans les locaux de la CCI.

Après 7 années de hausse consécutive dans la période 2001-2007, le marché de l’immobilier a connu plus qu’un fléchissement ces dernières années; on peut même évoquer un renversement de tendance. La crise est passée par là. Le marché immobilier a connu un net recul qui s’est encore accentué entre 2008 et 2009: les actes de ventes ont baissé d’un peu plus de 20%.

Lors de la présentation du baromètre immobilier avec des professionnels, des représentants de la CCI et de l'AggloLes prix dans l’ancien ont enregistré une baisse de 7 % pour les appartements et de 10% pour les maisons. Malgré cette conjoncture difficile et compliquée, le marché immobilier s’est caractérisé en 2009 par une bonne capacité de résistance. Toujours selon l’observatoire économique, le marché immobilier sur l’arrondissement de Brive a terminé l’année 2009 sur un bilan moins mauvais que ne le craignaient certains professionnels. En clair, le ralentissement se poursuit, mais il ne s’accentue pas, ce qui fait dire aux professionnels que des signes de reprise existent.

Maintenant, tous les clignotants sont loin d’être tous au vert. Par exemple, sur l’arrondissement de Brive, le nombre de logements individuels autorisés entre 2008 et 2009 a chuté de 13%, mais on retiendra que sur les 5 cantons de Brive, le solde est largement positif avec une autorisation de programme de plus de 166%. Autres données qui laissent supposer que le plus dur de la crise serait passée: celles des statistiques sur les permis de construire. La progression sans être spectaculaire est bien réelle: 411 autorisations en 2008 et 454 l’an passé. Cette embellie est probablement favorisée par des dispositifs mis en place par l’Agglo de Brive pour aider à l’accession à la propriété.

Le marché de l’immobilier ne résume pas à la vente ou à l’achat d’un appartement ou d’une maison, c’est aussi les grands projets urbains qui dans les années à venir vont redessiner de nouveaux quartiers. Des projets qui auront des incidences sur l’immobilier comme par exemple la reconversion de la caserne Brune, la rénovation du  théâtre, sans oublier l’opération de rénovation urbaine des Chapélies.

L’observatoire économique s’est aussi intéressé aux commerces du centre-ville. Malgré un ralentissement en raison de la crise économique, le centre-ville de Brive est toujours aussi demandé. Les investisseurs extérieurs restent très attirés par le bassin de Brive. On retrouve cette tendance dans l’industrie et l’artisanat mais aussi la logistique. Brive étant pour les transporteurs un secteur géographique névralgique compte tenu du croisement autoroutier A20 et A89. L’ouverture du nouvel aéroport devrait aussi contribuer à l’essor économique. En synthèse, si finalement tout n’allait pas si mal!

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire