L'actualité en continu du pays de Brive


Malgré le soleil brûlant, les porte-monnaie n’ont pas chauffé aux foires franches…

foire-franche51« On voit bien que c’est la crise. Même la journée tarifs réduits n’a pas amené beaucoup plus de monde… »

A sa caisse des auto-tamponneuses, la foraine vend bien quelques jetons, mais elle s’attendait à en vendre plus. « Il y a même des gens qui profitent du tarif réduit pour faire du stock de jetons en vue des jours suivants. Avant, on ne voyait pas ça. » Dans les allées tout de même pas désertes des foires franches, quelques familles et pas mal d’adolescents venus dépenser leur argent de poche sur le « Shake Off » ou ailleurs, avant d’aller finir la chaude journée à l’ombre des arbres des Jardins de la Guierle.

Grand HuitLa journée tarifs réduits (la réduction concerne essentiellement les manèges à sensation et non  les petits manèges de type pêches aux canards et compagnie) n’aura pas connu une affluence record. Peut-être sera-ce le cas ce soir, avec la tombée de la nuit et l’arrivée de températures moins étouffantes ?

Malgré cette journée en demi-teinte, les forains proposeront, bien entendu, leur traditionnel feu d’artifice dimanche à la tombée de la nuit. Une animation qui sera peut-être plus efficace encore que la journée tarifs réduits pour faire venir un maximum d’aficionados du stand de tir ou des « barbapapas ».

Le Shake Off

L'Extasy, dont la nacelle monte à 40m au dessus du sol !

Les autotamponneuses, un grand classique des fêtes foraines

Un mini Grand huit pour les petits

Les Foires Franches vues du ciel !

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire

16 + huit =