L'actualité en continu du pays de Brive


Mais qui a assassiné la directrice du musée ?

Rassurez-vous la vraie directrice n’a pas été odieusement trucidée, mais le musée Labenche vous invite à mener l’enquête en participant à un Cluedo géant jeudi 16 novembre. Et ce n’est là qu’une des visites insolites proposées dès octobre pour découvrir autrement les collections…

 

“Nous voulons faire du musée un lieu de vie, un navire amiral de notre pôle arts et patrimoine”, a affirmé l’adjoint en charge de la culture Jean-Marc Comas. “L’idée est d’attirer des nouveaux publics“, explique la directrice Françoise Augaudy. En mai-juin dernier, le musée avait déjà bousculé la donne en introduisant au sein de ses collections des séances de yoga-relaxation, pour un public certes déjà adepte de la discipline. Si l’idée a pu paraître à certains saugrenue, la forte demande a prouvé qu’il n’en était rien. L’expérience a été des plus concluantes et la liste d’attente des candidats à cette double détente en témoigne. Fort de ce succès, le musée passe donc à la vitesse supérieure et lance désormais ses “visites insolites”. Des visites à thèmes, avec des approches contemplative, sensorielle, gustative ou ludique, qui ciblent autant de publics divers et variés. Le tout à des tarifs accessibles et à des horaires où le musée est fermé au public.

Si la formule mêle les approches, elle n’en perd pas pour autant de vue son but principal: “faire découvrir les collections et le lieu”. “Il s’agit réellement de s’a-musée”, souligne la directrice. Et pour “s’a-muser”, il ne faudra pas trop tarder à s’inscrire car les places sont évidemment limitées. Il y aura donc un cycle de yoga classique, un autre de yoga postures, une murder-party, une visite gustative et des visites quelque peu chorégraphiées.

Le cycle Yoga “classique” s’adresse à un public déjà pratiquant. Il comprend 3 séances ayant pour thème les tapisseries sur le même modèle que la précédente session de mai-juin (30min de yoga, 10 de relaxation et 20 de découverte d’une œuvre).. Elles se dérouleront avec la professeure de yoga Marie Garcia, les jeudi 12 et 19 octobre et 9 novembre, de 12h30 à 13h30. Coût du cycle: 18 euros. Chaque personne devra venir avec son tapis de yoga et un plaid pour la relaxation.

Le cycle yoga “postures” s’adresse à un plus large public, pas nécessairement pratiquant. Là aussi le cycle compte 3 séances. Relaxation et méditation permettront de découvrir des peintures et sculptures des 19e, 20e et 21e siècles. Projetés sur un écran, les tableaux et statues sélectionnés présentent des postures intéressantes à analyser et à intégrer dans les postures de yoga. Le cycle se déroulera avec la professeure de yoga Martine Demaison, les jeudi 30 novembre, 7 et 14 décembre, de 12h30 à 13h30. Coût du cycle: 18 euros. Chaque personne devra venir avec son tapis de yoga et un plaid pour la relaxation.

Avec le cluedo géant, le musée vous invite à mener l’enquête le temps d’une soirée, jeudi 16 novembre de 19h à 20h30, pour élucider une mort mystérieuse qui a eu lieu au sein de ses collections. Un dossier, avec les profils des suspects, sera remis aux participants (pas plus de 30 regroupés en équipe de 5 environ). A eux d’aller les questionner afin de les connaître davantage et de déterminer leurs mobiles, alibis et armes du crime en observant avec attention les objets du musée. Allez, on vous dévoile juste le début: les participants sont des journalistes invités à la première conférence de presse de la nouvelle directrice du prestigieux musée Labenche… sauf qu’elle tarde à se présenter au rendez-vous. À partir de 14 ans. Tarifs: 3 euros moins de 18 ans et étudiants, 6 euros adultes.

La visite gustative va vous entraîner, vendredi 1er décembre de 18h30 à 19h45, dans une expérience muséale insolite, avec le chef cuisinier Amédée et le caviste Pierre-Alexandre Bodiguel. Ils vous feront découvrir l’ensemble des tapisseries de La tenture des chasses tout en faisant l’expérience du goût. Cet ensemble du 17e siècle comprend une scène de repas et la représentation d’une dégustation de vin qui seront analysées par une historienne de l’art du musée et mises en parallèle avec l’expérience gustative de vins et bouchées. L’art et la table. Tarifs: 10 euros par personne, à partir de 18 ans. Nombre limité à 30 participants.

Enfin, les visites dansées, aborderont une œuvre par le mouvement. Nul nécessité d’être danseur. Le temps d’un atelier chorégraphique, la danseuse Marie Artaud vous propose de découvrir et ressentir la matière “corps-espace”. Ensuite une historienne de l’art vous emmène en visite pour vous faire découvrir quelques œuvres choisies. À l’issue de la conférence, c’est à vous de jouer: quelle œuvre a bien pu servir de support à la proposition de visite dansée? Trois séances sont proposées: les samedis 18 novembre, 16 décembre et 20 janvier, de 14h30 à 16h30. Tarifs: 3 euros pour les moins de 18 ans, 6 euros adultes. À partir de 7 ans.

Bref, de quoi établir un lien original et ludique avec l’objet d’art. Cette nouvelle approche des collections vise autant à drainer un public qui ne fréquente pas naturellement les musées, comme tous ceux qui le connaissent mais en ont gardé une image figée depuis des années. Car tout en étant d’histoire, le musée veut être de son temps. Cette dynamique se construit “par touches, comme un peintre impressionniste travaille sa toile avec du recul pour en faire une belle œuvre”, illustre l’adjoint à la culture. Jean-Marc Comas souhaite faire aussi du musée “un camp de base” de la Préhistoire, dont la place se justifie par l’environnement géographique, dont la toute proche grotte Bouyssonie sujette à des fouilles annuelles. Est d’ailleurs à l’étude le réaménagement du rez-de-chaussée afin d’accueillir une salle de la préhistoire. Il est également question de modifier le sens de la visite, d’aménager un nouvel espace accueil boutique, de répondre aussi à une attente d’entreprises en quête de lieux prestigieux et d’attirer du financement privé…

Infos au musée, 26 bis bd Jules-Ferry, au 05.55.18.17.70 et sur le site labenche.brive.fr.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire