L'actualité en continu du pays de Brive


L’occitan n’a pas dit son dernier mot !

L’occitan fait de la résistance ! En 3 ans, l’atelier de langue et culture limousine a fait des émules et trouvé son public de fidèles. Fort de cet engouement, la Ville de Brive et l’Institut d’études occitanes du Limousin créent un nouvel atelier d’initiation à la langue occitane lancé le mardi 8 janvier.
A noter également qu’une dictée occitane est organisée samedi 26 janvier à la salle Claude Fougères.

La langue occitane n’est pas morte ! Le Bas-Limousin a vécu au rythme de l’occitan jusqu’au XVe siècle. Et c’est au XIIe siècle que cette langue, celle des troubadours, a connu son apogée. Les guerres mondiales ont précipité son déclin. Mais elle résiste! L’engouement suscité par l’atelier de langue et culture limousine mis en place il y a 3 ans aux archives de Brive en atteste. “Nous avons été agréablement surpris par la fréquentation de cet atelier du mardi soir, ouvert en alternance aux débutants et confirmés”, pose en préambule Thierry Pradel, directeur des archives de Brive. “Une cinquantaine de personnes viennent régulièrement et chaque mardi soir, ces ateliers rassemblent entre 25 et 30 personnes.”

Fort de son succès, cet atelier va être développé dès la rentrée de janvier. “Ce nouveau rendez-vous permettra d’approfondir la connaissance linguistique, écrite et orale, de l’occitan”, explique Jean-Pierre Lacombe, l’un des deux animateurs de ces ateliers. “Il y avait une demande du grand public qui est principalement remontée au moment des Journées du patrimoine qui a rassemblé à Brive quelque 6000 visiteurs”, précise Thierry Pradel. “Cette initiation poussée aura lieu tous les 15 jours aux archives de Brive entre 19h30 et 20h30. Gratuite, elle nécessite cependant d’adhérer à l’institut d’études occitanes du Limousin.

Aux archives est conservée une multitude de documents en occitan, dont le tout premier date de 1207 et a été rédigé par le consul de Brive. On y trouve également un fonds important de Marguerite Genès, poète d’expression occitane qui est aussi la première Corrézienne à avoir travaillé sur les troubadours. Beaucoup de ses documents sont étudiés lors de ces ateliers de même que des chansons par exemple. “Ça chante, ça discute, ça se chamaille… L’ambiance est bon enfant”, assure Jean-Pierre Lacombe. Preuve que décidément, cette langue n’a pas dit son dernier mot !

L’atelier de langue et culture limousine a lieu les mardis soir de 17h30 à 19h et celui d’initiation à la langue occitane les mardis également entre 19h30 et 20h30. Premier cours: mardi 8 janvier. Infos: 05.55.18.18.50.

De gauche à droite: Vincent Rigau, directeur du pôle arts et patrimoine, Thierry Pradel, directeur des archives de Brive, Jean-Marc Comas, maire adjoint en charge de la culture et Jean-Pierre Lacombe, professeur d’occitan.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire