L'actualité en continu du pays de Brive


"L'intercommunalité sauve les communes"

Lorsqu’une ministre vient dans une petite commune rurale, il y a forcément un message. Venue couper le ruban de la nouvelle mairie de Voutezac, Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, a réaffirmé sa foi en l’intercommunalité et sa confiance dans les élus. Elle a d’ailleurs rencontré ceux de la grande agglomération de Brive qui sera effective le 1er janvier prochain.

Ce n’est évidemment pas tous les jours qu’on inaugure une mairie, qui plus est en présence d’un ministre. Il y avait donc beaucoup de monde cet après-midi pour officialiser le nouveau bâtiment public et sa halle attenante. Des habitants de Voutezac certes, mais aussi beaucoup d’élus de l’Agglo de Brive venus soutenir le dernier entré parmi eux. “Voutezac a rejoint l’Agglo de Brive de façon volontaire”, taquinait son président Philippe Nauche. Pour le maire Georges Peyramaure, l’événement était de taille: “C’est la première fois qu’un ministre de la République vient chez nous. Votre présence atteste de votre grand intérêt pour le monde rural”.

La ministre a donc coupé le ruban, dévoilé la plaque, visité les locaux de fond en comble, souligné “les couleurs extraordinaires” des lieux et surtout beaucoup redit sa foi dans les communes en saluant les maires qui se retrouvent “en première ligne”. “La commune reste une certitude intangible, le lieu du réconfort républicain.” En fond de tache bien sur, la réforme de l’Etat et son projet de loi de modernisation de l’action publique dont la première partie doit être débattue début décembre. “Une fracture s’est creusée entre les territoires et deux leviers doivent être activés: il faut garantir la présence de l’état et faire confiance aux élus.”

A la presse qui s’étonne de sa venue: “Je fais beaucoup de déplacements, une fois par semaine, avec un thème choisi”, explique Marylise Lebranchu. “Ici, c’est l’occasion de parler d’intercommunalité et de la mutualisation des services publics.” L’événement illustrait parfaitement ses propos puisque cette nouvelle mairie a vu le jour grâce aux volontés réunies. “Il faut rassurer les petites communes, leur dire que l’intercommunalité les sauve, parce qu’il est impossible aujourd’hui de répondre à la demande des citoyens qui voudraient avoir dans chaque commune de France tous les services qui puissent exister, de la petite enfance jusqu’aux services aux personnes âgées en passant par les transports. On y arrivera que s’il y a une intercommunalité pour porter les gros dossiers, appeler une péréquation, une solidarité. Cette inauguration prouve que ça peut marcher et que ça fonctionne en intelligence avec les élus.”

Et le président d’Agglo d’appuyer: “Nous sommes dans un lieu qui nous montre qu’intercommunalité ne veut pas dire disparition des communes. Même le contraire. Voutezac a compris qu’une agglomération prenait en compte un certain nombre de compétences à plus grande échelle et que son rôle à elle s’en trouvait renforcé pour toutes les autres compétences,en  un lieu où viennent les citoyens.” En souhaitant d’ailleurs que chacune de ces communes adhérentes soient ainsi une porte d’entré pour l’Agglo et ses services”. L’avenir le dira très vite.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire